BENIN-CHECK-INFO

Joël Aïvo expert constitutionnel de l’Onu en Centrafrique ? Ça date de 2015 (Bénin Check Info)

( words)

Une information abondamment relayée sur Facebook, WhatsApp et certains sites d’information fait état de ce que le Béninois Joël Aïvo, professeur titulaire de droit public, serait devenu expert constitutionnel des Nations Unies en Centrafrique. Selon les vérifications de Bénin check Info, ce gombo (opportunité) du professeur Aïvo remonte plutôt à 2015.

joel aivo

Joël Aïvo est particulièrement dans l’actualité web au Bénin en ce début d’année 2021. Et ce, non pas pour ses appels à un débat contradictoire avec Patrice Talon ou même ses ambitions pour lui succéder à l’issue de la présidentielle 2021.

Ce buzz de début d’année est plutôt relative à ses activités professionnelles. Le professeur titulaire de droit public serait devenu expert constitutionnel de l’Onu en Centrafrique. L’information est reprise par plusieurs internautes et mobinautes sur Facebook et WhatsApp ainsi que certains sites d’actualités.

Captures d’écrans de publications sur Facebook et WhatsApp

Vielle info

En réalité, c’est une vieille information. Elle date de 2015. A l’époque, elle avait été annoncée par plusieurs médias béninois dont La Nouvelle Tribune. C’est d’ailleurs l’article de La Nouvelle Tribune qui a été déterré et abondamment relayé par certains internautes.

En 2015, Joël Aïvo avait effectivement servi comme expert constitutionnel des Nations Unies en Centrafrique. Il devrait éclairer la mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en Centrafrique (Minusca) dans le cadre de l’élaboration d’une nouvelle constitution.

Capture de l’ancien article sur le site web de La Nouvelle Tribune

Adoptée en décembre 2015, cette nouvelle constitution est entrée en vigueur en mars 2016. Ce qui consacrait la fin de l’assistance du constitutionnaliste béninois. Des sources proches de Joël Aïvo ont confié à Banouto ce 06 janvier 2021 qu’il n’a pas obtenu, fin 2020 et début 2021, une nouvelle mission d’expert constitutionnel auprès de la Minusca.

Créée en avril 2014 par une résolution du Conseil de sécurité des Nations Unies, la Minusca a œuvré pour sortir la Centrafrique de la transition instaurée après la guerre civile de 2013. Les actions de pacification du pays ont conduit à l’organisation de l’élection présidentielle de sortie de crise en décembre 2015 et février 2016 avec la victoire de Faustin-Archange Touadéra pour cinq ans.

Le président sortant a d’ailleurs été réélu pour un second mandat (résultats provisoires) à la présidentielle du 27 décembre 2020.

Sa victoire dès le premier tour est contestée par certains candidats de l’opposition qui réclament l’annulation et la reprise de l’élection. Entre temps, le Conseil de sécurité a renouvelé jusqu’au 15 novembre 2021, le mandat de la Minusca.

 

 

Banouto Digital

Vous aimez une presse libre et de qualité. Alors offrez-vous un accès illimité à Banouto Digital en souscrivant à un des abonnements moins chers.
1500 F CFA/mois ou 15.000 F CFA/An.

Abonnez-vous

A lire aussi ...