BENIN-CHECK-INFO

Bénin Check Info : attention !, Azannaï n’attaque pas le front de l’opposition dans cette vidéo

( words)

Partagée dans des groupes Whatsapp avec des centaines de personnes touchées et sur Facebook, une vidéo associée à une photo des leaders du Front pour la restauration de la démocratie fait croire que l’opposant Candide Azannaï met en doute leur capacité à pouvoir battre le président Patrice Talon à la prochaine élection présidentielle au Bénin. Mais, attention, la vidéo remonte au 11 octobre 2020 alors que le front a été lancé le 13 janvier 2021.

candide-azannai-beninCapture d'écran de la vidéo montée sur Candide Azannaï

Une vidéo qui fait le tour des groupes Whatsapp montre l'opposant Candide Azannaï mettant en doute la capacité des membres du Front pour la restauration de la démocratie (regroupement d' opposition) à tenir face à Patrice Talon à la présidentielle 2021 au Bénin.  « Qui parmi eux peut faire face à Patrice Talon ? Ils n’ont qu’à sortir un à un je vais les voir. Aucun ! Ce n’est même pas Talon qui s’occupe de ces personnes. C’est les petits juges-là qui les terrorisent et ils escaladent les murs. Tous pourris », entend-on déclarer Candide Azannaï dans la vidéo de 20 secondes illustrée par une photo des principaux leaders du front.

Attention ! Candide Azannaï, le président du parti Restaurer l’Espoir, ancien ministre du Président Patrice Talon passé dans l’opposition après sa démission ne s’adressait pas au Front pour la restauration de la démocratie.

On est bien loin de ce que la vidéo pourrait faire croire. Bénin Check Info, le service de vérification à Banouto, a réussi à trouver la vidéo source dans laquelle, l’ancien ministre a tenu les propos sortis de leur contexte.  C’est à l’occasion d’une séance de formation et d’accréditation des représentants des jeunes et des populations résistantes du Département de l’Ouémé dans la Commune de Dangbo au profit de La Résistance, le 11 octobre 2020 qu’il s’est exprimé pour apporter des clarifications sur les coups qu’il affirme recevoir de ses détracteurs au sein de l’opposition dont il se revendique. Il était en compagnie entre autres, de l’ex-députée Coordonnatrice nationale des Comités Décentralisées Amissétou Affo Djobo et de la Coordonnatrice nationale de l’administration centrale et du Programme de la Résistance nationale, Chargée du secrétariat permanent Dr. Félicité A Akéson.

Dans l’intégralité de la vidéo  d’une durée de 1"02"18" retrouvée par recherche sur google et Youtube (voir Ici), Candide Azannaï faisait un réquisitoire contre les coups bas au sein de la famille des opposants et s’en désole. Une transcription plus explicite à partir de 45’00" jusqu’à 46’39" permet de mieux comprendre ses propos qui ne datent pas de janvier 2021. Or, la présentation officielle du Front date du mercredi 13 janvier 2021.

« Ecoutez, j’ai écrit un livre. Il y a beaucoup de choses dedans. Que Dieu me donne la force de terminer ce livre d’abord et de laisser ça à la postérité. C’est des gens cyniques et méchants, sournois. Mais, je les pardonne. Je ne suis pas vindicatif. Ils ne comprennent pas. Ils comprendront trop tard. Je suis prêt à travailler avec eux, mais, qu’on clarifie ces choses et qu’on ne reprenne plus.  C’est comme ça, ils me salissent partout. Mais, qui est venu vous dire que Azannaï a volé une fois. Jamais ! Qui est venu vous dire qu’il a détourné ? Qui est venu vous dire qu’il a menti ? Personne !

Eux tous reconnaissent que je suis droit, pur, intègre, propre, constant. Il y a même quelqu’un a même dit : " il est constant, il est pur. Mais, on est obligé de faire parce qu’on ne veut pas qu’il associe son nom à la victoire". C’est écrit, on me l’a envoyé, c’est écrit. On ne veut pas que Azannaï associe son nom à la victoire.

De quelle victoire ils parlent ? Vous n’avez pas tué l’ours, vous dépecez sa peau. Qui parmi eux peut faire face à Patrice Talon ? Ils n’ont qu’à sortir un à un je vais les voir. Aucun ! Ce n’est même pas Talon qui s’occupe de ces personnes. C’est les petits juges-là qui les terrorisent et ils escaladent les murs. Tous pourris, ils veulent s’attaquer à moi. Heureusement que le peuple est le sauveur. Si ce n’était pas le peuple, je vous le dis, je vais abandonner cette lutte depuis », déclarait l’homme réputé pour sa verve.  

Banouto Digital

Vous aimez une presse libre et de qualité. Alors offrez-vous un accès illimité à Banouto Digital en souscrivant à un des abonnements moins chers.
1500 F CFA/mois ou 15.000 F CFA/An.

Abonnez-vous

A lire aussi ...