BIEN-ETRE

Journée mondiale de la santé mentale : l’implication des savoirs endogènes au cœur de la célébration béninoise

( words)

Une journée de formation et d’immersion dans les pratiques de santé par les plantes et savoirs endogènes sera organisée vendredi 31 octobre 2020 au jardin botanique et zoologique de l’Université d’Abomey-Calavi (UAC). L’activité initiée par des professionnels de santé mentale entre dans le cadre de la célébration de l’édition 2020 de la journée mondiale de la santé mentale.

centre-psychiatrique

 

Des professionnels de santé mentale réfléchissent à l’implication des chercheurs traditionnels et des plantes dans le bien-être mental au Bénin. Dans le cadre de la journée mondiale de la santé mentale célébrée samedi 10 octobre 2020, « le Groupe santé mentale religions et cultures » composé de psychologues et de chercheurs traditionnels, a annoncé l’organisation pour le 31 octobre 2020 d’une journée de célébration au jardin botanique de l’UAC. « Savoirs traditionnels, plantes et pratiques religieuses, quel apport pour la santé mentale des populations », tel est le thème retenu pour cette activité.

Psychologue et membre du groupe, Sègbédé Aligbonon a déclaré que l’activité devrait permettre de mieux réfléchir au rôle  des chercheurs du monde traditionnel, des phytothérapeutes, des naturopathes, des religieux dans le bien-être mental des populations au Bénin. « C’est pour cela que nous organisons le 31 octobre 2020 au jardin botanique et zoologique de l’université d’Abomey-Calavi une journée d’immersion et de formation sur les pratiques culturelles et religieuses au profit de la santé mentale des populations », a-t-elle insisté.

Selon l’OMS, la santé mentale est l’un des domaines les plus négligés de la santé publique. Près d’un milliard de personnes souffrent d’un trouble mental, 3 millions de personnes meurent chaque année des conséquences de l’usage nocif de l’alcool et une personne se suicide toutes les 40 secondes.

Le professeur Grégoire Magloire Gansou, directeur du Centre national hospitalier universitaire de psychiatrie (CNHUP) a souligné que cette journée vise à sensibiliser sur l’importance de la santé mentale au Bénin. « La santé mentale est primordiale dans l’équilibre de l’homme et dans l’interconnexion qui devrait exister entre toutes les activités de l’homme dans ce monde ». L’objectif est d’intégrer dans le traitement des patients des pratiques traditionnelles et endogènes, fait-il remarquer. « Nous n’allons pas toujours appliquer aveuglement ce qui vient de l’extérieur. Il va falloir que nous intégrions notre identité culturelle qui s’appuie forcément sur nos croyances et nos valeurs endogènes », a-t-il précisé. 

LIRE AUSSI: 

 

Banouto Digital

Vous aimez une presse libre et de qualité. Alors offrez-vous un accès illimité à Banouto Digital en souscrivant à un des abonnements moins chers.
1500 F CFA/mois ou 15.000 F CFA/An.

Abonnez-vous

A lire aussi ...