ECONOMIE

Bénin : Romuald Wadagni évoque les mesures sociales dans le budget 2021

( words)

Le ministre Romuald Wadagni a évoqué la part des mesures sociales dans le budget de l’Etat exercice 2021.

romulad-wadagni

Romuald Wadagni, ministre des Finances 

 

Le social a une part importante dans le budget 2021 de l’Etat béninois. Romuald Wadagni, ministre de l’Economie et des Finances l’a fait savoir dans une interview à Jeune Afrique. La loi 2020-33 portant loi de finances gestion 2021 adoptée le 8 décembre 2020 par le parlement s’équilibre en ressources et en charges à 2 452 milliards (2 452 192 000 000) de francs CFA.

Selon les explications du ministre des Finances, de manière générale, « le tissu social collectif » va être renforcé en 2021. Dans cette optique, détaille-t-il, le budget a prévu un volet de crédits qui s’établit à plus de 350 milliards de francs CFA pour les dépenses sociales prioritaires et un autre à plus de 760 milliards pour celles à sensibilité sociale.

Les principales mesures sociales inscrites dans le budget 2021, cite Romuald Wadagni, sont : la couverture intégrale des programmes de gratuité dans le secteur scolaire, la délivrance d’actes de naissance à plus de 2 millions de Béninois, l’accélération du plan d’« accès universel à l’eau pour tous d’ici à 2021 ». Il y a également, apprend le ministre des Finances, l’introduction d’un nouveau programme d’insertion dans l’emploi.

Un programme « destiné à donner aux jeunes les aptitudes nécessaires pour voler de leurs propres ailes ou les compétences requises pour se faire recruter après deux années d’immersion en entreprise ». Le ministre évoque aussi les subventions et autres appuis financiers aux ménages. « À tout cela, s’ajoutent les mesures de soutien décrétées par le gouvernement dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19 », a-t-il poursuivi.

Sur la question des inégalités, Romuald Wadagni estime que la mise en œuvre de grands programmes sociaux dont le projet Assurance pour le renforcement du capital humain (ARCH) prouve que l’Etat fait du partage équitable de la richesse une préoccupation majeure. « Les prévisions de dépenses sociales prioritaires ont toujours été systématiquement dépassées », a-t-il soutenu. 

Banouto Digital

Vous aimez une presse libre et de qualité. Alors offrez-vous un accès illimité à Banouto Digital en souscrivant à un des abonnements moins chers.
1500 F CFA/mois ou 15.000 F CFA/An.

Abonnez-vous

A lire aussi ...