INTERVIEWS

Bénin: des jeunes appuient gratuitement les candidats au BAC en mathématiques dans le nord

( words)

Lancée officiellement le 21 février 2021, la 5è édition de « la campagne de démystification des Mathématiques, d’incitation des apprenantes à l’amour des Mathématiques et de renforcement de leurs capacités » se suit son cours dans le nord Bénin. Dans un entretien accordé à Banouto, le président du Groupe polytechnique de conscience, Rodrigue Attiogbé explique l’initiative.

b

Pourquoi ce programme : « la campagne de démystification des Mathématiques, d’incitation des apprenantes à l’amour des Mathématiques et de renforcement de leurs capacités » ?

Dans notre pays le Bénin, on assiste depuis plus d’une décennie à un désintéressement total des apprenants aux sciences dures en général et en Mathématiques en particulier. Cet état de choses est dû des fois au fait que les apprenants ne disposent pas de livres ni de manuels nécessaires à leur formation, ou encore au fait qu’ils ne disposent pas d’enseignants et même quand ils en ils en ont un, ce dernier fétichise la matière ou ne la maitrise pas.

Par ailleurs, on note comme conséquence immédiat de cette situation le problème de manque d’enseignants de sciences en général et des Mathématiques en particulier dans nos collèges et lycées. Le dit constat étant accentué et très grave dans les départements du nord Bénin où certains collèges ne disposent pratiquement pas d’enseignants de Mathématiques durant une année scolaire.

Fort de tout ceci, conscient de ce que l’éducation est l’arme la plus puissante pour changer les nations et convaincu de la célèbre citation du Président Américain John F. Kennedy, la dite activité a été initiée par le Groupe Polytechnique la Conscience et représente la contribution de l’organisation aux efforts du gouvernement Béninois pour l’essor de notre système éducatif.

 Quel est l’objectif du programme ?

Les Mathématiques étant la base de toutes technologies nouvelles et leurs applications se retrouvant dans plusieurs domaines, l’objectif  général de notre activité  est de redonner le goût des Mathématiques aux apprenantes favorisant ainsi  leurs inscriptions massives dans les séries techniques et scientifiques gage d’un développement technologique de notre cher et beau pays le Bénin, tout ceci en arrimage avec l’objectif de développement durable n°4 inscrit à l’agenda 2030 de l’ONU. Spécifiquement nous voudrions par cette activité :

  • Procéder à une démystification et une désacralisation des Mathématiques en particulier  et des sciences dures en général afin de permettre à nos apprenantes de pouvoir les embrasser sans crainte ;

  • Redonner l’engouement des Mathématiques en particulier et des sciences dures en général aux apprenants;

  • Renforcer les capacités en Mathématiques des apprenants et réduire le taux d’échec aux examens de fin d’année dû aux faibles notes obtenues par les candidats en Mathématiques en particulier ;

  • Doter chacune des communes de notre pays en générales et celles des départements du nord Bénin en particulier d’une bréviaire d’étudiants dans les domaines de sciences et technique afin de palier au problème crucial de manque d’enseignants qui y sévit ;

Quelles sont les attendes du Groupe polytechnique la conscience à la fin de chaque campagne ?

Le programme s’exécute depuis bientôt 13 ans en général et est en particulier à sa cinquième édition dans les départements du nord Bénin. Le programme qui se déroule bénévolement a des résultats escomptés que sont :

  • Obtenir à l’issue de chaque campagne des participants qui reprennent le goût des Mathématiques et qui y excellent ;

  • Obtenir des lauréats à l’examen du BAC obtenant de très bonne notes en Mathématiques en particulier ;

  • Augmenter le taux de réussite en Mathématiques à l’examen ;

  • Augmentation du taux d’inscription des étudiants dans les filières scientifiques et techniques à l’université ;

  • Augmentation du taux d’inscriptions dans les séries scientifiques dans nos collèges et lycées ;

  • Doter les départements du Nord Bénin en particulier d’un bréviaire d’enseignants de sciences autochtones pouvant accepter sans aucun complexe y servir.

  • Augmenter au plan national le nombre de professeurs de sciences dures en générales et celui des Mathématiques en particulier.

Où en êtes-vous dans son déroulement de cette campagne 2020-2021 ?

  Pour le compte de cette année scolaire 2020-2021, le programme qui est à sa 5è édition au nord du Bénin, a été lancé officiellement le dimanche 21 février 2021 pour ce qui est des départements de l’Atacora et de la Donga et ceci au CEG 1 de Natitingou et déjà impacté à ce jour 2000 candidats au BAC 2021 de différentes communes des départements de l’Atacora et de la Donga.

b

Ledit programme devra se poursuivre jusqu’à la veille de l’examen du Baccalauréat. Il amène toute l’équipe du Groupe Polytechnique la Conscience à parcourir chacune des 13 communes des départements de l’Atacora et de la Donga hebdomadairement et à aller à la rencontre des apprenants de ces communes et leurs demander «  Si le BAC était demain, qu’est-ce qu’il n’aimerait pas qu’on donne » autrement on fait un diagnostic duquel ressort leurs difficultés, leurs problèmes de compréhension de certaines séquences de cours puis nous nous évertuons à apporter une solution à ces apprenants.

Vos appréciations des premières séances ?

 Au bout des éditions passées de ce programme, les résultats obtenus nous galvanisent et nous rassurent quant à l’atteinte de nos objectifs. En effet, à la date d’aujourd’hui et donc au bout des cinq éditions, plus de 15 mille candidats ont eu à bénéficier de nos programmes qui ont permis, à la date d’aujourd’hui, de doter plusieurs communes de leurs propres enfants dans des écoles normales de sciences, des facultés de sciences vu que ces enfants ont repris entre temps le gout des Mathématiques et y ont d’ailleurs excellés.

Tout ceci augure d’un avenir meilleur pour ces communes et donc pour notre pays face au problème d’une part de manque d’enseignants de sciences et d’autre part de la disponibilité d’une main d’œuvre technique pour conduire les grands projets d’états.

Un appel à l’endroit des parents ? Des candidats ? Des autorités ?

A l’endroit des parents d’élèves, je voudrais les inviter à continuer leur effort dans l’inscription des enfants à l’école car « l’école est le creuset où s’élabore l’avenir d’une génération et en particulier celle d’une communauté ». Par ailleurs, je voudrais leur rappeler qu’il est bien d’inscrire son enfant à nos jours à l’école mais il est toujours mieux et préférable de le suivre psychologiquement, moralement et avec une douce rigueur.

A l’endroit des candidats, je voudrais d’une part les inviter à plus d’assiduité, de courage, de persévérance et d’abnégation au travail car seul le travail construit l’homme, le rend indépendant. D’autre part je voudrai leur rappeler qu’ils constituent l’avenir de notre pays sur tous les plans et ceci doit pouvoir leur faire prendre conscience de l’immensité et de l’importance de leur charge. Enfin je voudrais leur dire que le défi de l’affection pour les Mathématiques et les sciences dures en générales est le leur et ils doivent le relever pour le bonheur de notre pays.

A l’endroit des autorités au plan départemental et communal, je voudrais les inviter à jouer leur partition pour ce qui est de l’éducation des apprenants de leur territoire de prédilection car l’état ne peut tout faire. Chacun en son rang et en sa qualité doit pouvoir se demander ce qu’il peut faire pour accompagner les efforts du gouvernement oui car si le président Nelson Mandela pouvait dire « l’éducation est l’arme la plus puissante pour changer les nations » moi je veux leur dire que l’éducation est l’arme la plus puissante pour changer nos communes et nos départements. Enfin je voudrai partager avec eux pour méditation cette citation d’Aristote qui déclare « les racines de l’éducation sont amères mais ses fruits sont doux ».

A l’endroit des autorités, je tiens à les remercier pour tous les efforts qu’ils consentent déjà pour notre système éducatif mais je voudrais leur demander de prioriser davantage ce secteur et tous ces acteurs car comme l’a dit Benjamin Disraeli «  de l’éducation d’un peuple dépend son avenir ».

Je voudrai au nom de toute l’équipe du Groupe Polytechnique la Conscience inviter toute autorité au plan communal, départemental ou national ou bien encore toute personne de bonne volonté,  qui croit à la noblesse de notre combat, notre engagement et notre mission, à nous soutenir de quelques manières que ce soit afin de nous aider à impacter encore plus de  communes et plus d’apprenants pour le meilleur de notre patrie commune le Bénin.

Banouto Digital

Vous aimez une presse libre et de qualité. Alors offrez-vous un accès illimité à Banouto Digital en souscrivant à un des abonnements moins chers.
1500 F CFA/mois ou 15.000 F CFA/An.

Abonnez-vous

A lire aussi ...