INTERVIEWS

Diabète : les bons avis et conseils du diabétologue Jean-Mannix Codjia

( words)

Dans un entretien accordé à Banouto, le médecin diabétologue Docteur Jean-Mannix Codjia parle de la maladie du diabète. Il aborde les causes, les types et les symptômes de la maladie. Il a également proposé quelques astuces à ceux qui souffrent ou non de ce mal. Lire ci-dessous l’intégralité de l’entretien.

b-dr-jean -mannix-codjiaDr Jean -Mannix Codjia, médecin diabétologue

Banouto : qu’est-ce que c’est que le diabète ?

Dr Jean Mannix Codjia : le diabète est une maladie courante qui apparaît lorsque le pancréas ne produit pas suffisamment d’insuline ou lorsque l’organisme n’utilise pas correctement l’insuline qui est secrété par le pancréas afin de réguler le taux de sucre dans le sang.

Cette définition est vue de façon différente chez le diabétologue et le cardiologue mais les deux se rejoignent. Le diabétologue dit que le diabète est une maladie métabolique avec un taux de sucre élevé ayant des complications vasculaires. Alors que le cardiologue définit le diabète comme étant une maladie cardiovasculaire dans laquelle la glycémie est élevée.

Quels sont les signes qui permettent de déduire qu’une personne est diabétique ?

Il y a des critères qu’on pose pour savoir qu’une personne souffre du diabète. On tient compte de la glycémie à jeun, qui doit être supérieur à 1,26g par litre et cela doit être pris à deux reprises. C’est-à-dire on le fait aujourd’hui, on le confirme demain et on doit toujours avoir une glycémie supérieure à 1,26 g par litre. En dehors de ça, il y a le test oral de charge en glucose postprandiale c’est-à-dire qu’on vous demande de manger des aliments sucrés et deux heures après on vous prend la glycémie.

Cette glycémie, chez un sujet normal qui n’a pas d’intolérance au sucre et qui va bien, deux heures de temps après, son pancréas doit pouvoir sécréter de l’insuline pour normaliser le sucre et être à une valeur inférieure ou égale à 1,4. Mais chez le diabétique, la glycémie postprandiale est supérieure à 2g par litre deux heures après les aliments sucrés. Troisième critère pour définir le diabète, il y a l’hémoglobine glyquée qui est un indicateur global de la glycémie sur les trois derniers mois et s’évalue en pourcentage. Lorsqu’il est supérieur ou égale à 6,5%, on parle de diabète.

Quels sont les types de diabète qui existent ?

Il y a plusieurs types de diabète sucré : il y a le type 1, le type 2, le diabète gestationnel et d’autres types de diabète.

Le type 1 est beaucoup plus une maladie auto-immune. Quand on parle de diabète auto-immun, c’est que l’organisme est lui-même détruit par les cellules bêta. Ces cellules sont dans le pancréas qui fabrique l’insuline. L’organisme lui-même produit des anticorps pour détruire tout ce qui produit de l’insuline. On le qualifie d’insulino-dépendant. C’est-à-dire qu’on ne peut que vivre sous insuline quand on est de type 1 et il survient généralement chez le sujet jeune.

Le type 2 peut se définir comme un diabète au cours duquel la capacité d’insulinosécrétion est limitée. Un sujet supérieur à 35 ans généralement gras, obèse, qui a un défaut de sécrétion d’insuline ou lorsqu’il est secrété, il n’arrive pas à être vraiment utiliser pour réguler le taux de sucre. Il est qualifié de diabète insulino résistant. Le diabète gestationnel survient souvent chez la femme enceinte au deuxième ou au troisième trimestre de la grossesse avec une valeur glycémique ajunt supérieur à 0,95 g par litre. Il disparaît trois mois après la grossesse.

Quelles sont les causes du diabète ?

Les facteurs de risque sont des facteurs capables de créer des dommages, de créer une lésion capable de donner une maladie. Les causes ou les facteurs de risques peuvent être le stress, le stress peut induit le diabète en ce sens que lorsque vous êtes très stressé, il y a ce qu’on appelle une sécrétion de certaines hormones qu’on appelle des hormones de contre régulation adrénaline et cortisol qui empêche l’organisme de secréter l’insuline et il y a une augmentation du taux du sucre dans le ventre et dans le foie. Donc le stress de façon continue peut induire le diabète. On tient compte des antécédents familiaux lorsque vous êtes issu de père ou de mère diabétique, vous avez 50% de malchance de développer le diabète parce qu’il un facteur d’hérédité qui est reconnu pour le diabète, surtout le diabète de type 2.

Il y a aussi l’âge, le type 1 survient chez les plus jeunes, le type 2 au-delà de 35 ans. L’hypertension artérielle, la consommation d'alcool comme la bière qui se transforme en sucre après, les boissons sucrées et la consommation des nourritures de pâtisseries peuvent être la cause. Les fumeurs peuvent avoir le diabète. Le manque de sport, la sédentarité, le fait de ne pas bouger du tout, rester 8h de temps en position assise à travailler peut conduire au diabète. La mauvaise alimentation aussi est une cause très importante à noter dans la survenue du diabète.

Quels sont les symptômes du diabète ?

Il y a des gens qui ne présentent aucun symptôme et peuvent venir à l’hôpital pour une autre maladie mais après la glycémie, il se fait qu’ils ont aussi le diabète. Mais les symptômes chez une personne qui fait déjà on observe des symptômes comme la fatigue on parle l’asfini chronique. La personne est, tout le temps, fatiguée. Il y a le syndrome polyuro polydipsie, la personne a tout le temps soif, tout le temps déshydraté.  Elle  se déplace toujours avec un bidon d’eau. Cette personne ne fait que boire de l’eau tout le temps et urine tout le temps et constate en fait qu’il perd du poids. Il y a des gens qui ont des symptômes isolés.  On fait toute analyse et on ne voit rien. D’autres ont le vertige et sont fatigués.

Banouto : Quels sont les types de diabètes qui sont héréditaires ?

Dr Jean Mannix Codjia : dans le diabète de type 2, il y a le facteur d’hérédité. Mais le type 1 c’est beaucoup plus génétique. Ce n’est pas héréditaire mais c’est génétique. Chez le diabète géostationnaire, il y a un facteur d’hérédité qui survient.

Le diabète peut-il être guéri définitivement ?

Cela dépend déjà de quand est-ce le diabète a été découvert chez le patient. S’il est découvert très tôt, cette personne peut revenir à une bonne hygiène de vie alimentaire sans prendre de médicaments. Et il reste seulement à respecter l’alimentation, faire du sport et puis il est stable. Mais quand on le découvre à un stade où tout est détruit ou tout est très évolué, il est difficile. On peut le normaliser et on le met sous un traitement. L’objectif, c’est de dégraisser le traitement jusqu’à ce qu’il soit à une dose minimale.

Il y a d’autres chez qui on est arrivé en suivant l’hémoglobine liquide tous les trois mois avec le contrôle glycémique régulier à maîtriser le diabète. Et pour cela, il faut que le malade soit discipliné, qu’il soit conscient de sa maladie et qu’il sache réellement ce qu’il veut. C’est ça qui fait que le médecin peut l’aider à régler son problème de santé. Donc c’est très important de notifier que le diabète peut être stabilisé.

Pour guérir définitivement du diabète, tout dépend de comment est-ce que l’organisme continue par produire l’insuline. C’est comme ça qu’on peut dire que la personne peut ne plus souffrir du diabète mais on peut amener cette personne à être stable par rapport à sa glycémie.

Est ce qu’il y a une manière spéciale de prévenir le diabète en dehors du contrôle alimentaire ?

Il n’y a pas une manière spéciale, mais il y a un mode de vie spécial qu’il faut adopter. Quand je dis mode de vie c’est quoi ? Être rigoureux, dans tout ce que vous mangez. C’est très important. Être rigoureux, dans tout ce que vous faites. C’est très important. Relativiser beaucoup les choses, évitez trop de stress parce qu’en dehors de l’alimentation, en dehors du sport, je vous ai dit tantôt que le stress peut être une cause du diabète.

Donc il ne faut pas avoir un boulot ou un emploi où on vous met une charge intellectuelle ou une charge de travail très énorme et vous n’arrivez pas à survivre. Vous n’arrivez pas à bien vous comporter et vous êtes tout le temps stressé. Il faut bien dormir. Faites au moins sept à huit heures de sommeil par jour, c’est recommandé. Il faut boire beaucoup d’eau, minimum 1,5 litre à 2 litres par jour.

Est-ce qu’il y a des aliments qui aident à soigner la maladie ?

Il y a des aliments qu’on évite, mais il y a des aliments qui sont tolérés et qui améliorent notre métabolisme à savoir les légumes en général et les légumineuses. Vous pouvez vous habituer à prendre tout ce qui est laitue, salade, avocat. C’est très conseillé pour faciliter le métabolisme du sucre et des graisses. Et tout ce qui est antioxydant aujourd’hui dans l’alimentation, dans les légumes et les légumineuses. Des omégas 3, des omégas 6 et des omégas 9. Les choux, les carottes, les concombres, tout ça peut vous aider à mieux métaboliser votre sucre, le sucre que vous consommez et c’est ce qu’on conseille aujourd’hui aux personnes diabétiques. Ils doivent manger plus de fruits, plus de légumes et de légumineuses que tout ce qui est féculent ou sucre rapide.

Avez-vous un mot à l’endroit de ceux qui souffrent du diabète ?

Quand vous êtes un patient diabétique, vous devez déjà avoir en esprit que vous gérez une maladie complexe, parce que si vous n’êtes pas conscient de ce que c’est que le diabète, vous n’allez jamais être stable, vous n’allez jamais maîtriser votre glycémie. Comprendre que vous êtes malade du diabète, c’est comprendre que vous gérez un mode de vie alimentaire très stricte. Vous devez réduire tout ce qui peut nuire à votre organisme.

L’alcool, c’est à bannir, le sucre c’est à mettre de côté complètement, le sucre lent c’est à manger avec modération. Ça veut dire le pain, le riz, le couscous, les pâtes alimentaires, la pâte de maïs et ‘’Agbéli’’ (pâte de manioc fermenté, ndlr). Ils prennent des portions de ces sucres lents qu’ils complètent avec des légumes. On parle de la mixité des repas. Il doit être un sportif même s’il n’est pas un grand sportif, il doit beaucoup bouger.

Les diabétiques doivent avoir des soins podologiques au point. C’est-à-dire bien faire sa pédicure manucure.  Éviter d’utiliser les objets tranchants, éviter de porter des chaussures qui serrent, nettoyer souvent ses chaussures avant de les porter, parce qu’une plaie qui survient chez le diabétique prend du temps à cicatriser. Donc le diabétique doit s’aménager sur tous les plans. Et quand il s’aménage sur tous les plans et qu’il respecte les conseils de son prescripteur, de son médecin traitant, je pense qu’il a plus de chance de vivre longtemps avec sa maladie et en bonne santé.

A lire aussi ...