INVESTIGATION-REPORTAGE

Abomey-Calavi : maisons inondées et rues impraticables après les premières pluies

( words)

À Abomey-Calavi, commune située au sud du Bénin, les pluies tombées samedi 16 avril et dans la nuit du dimanche 17 au lundi 18 avril 2022 ont créé des dégâts aux populations. Une équipe de Banouto a fait le constat.

Pluies-abomey-calavi

Une maison au quartier Agori à Abomey- Calavi

 L'eau a encore dicté sa loi à Abomey-Calavi. Les habitants des quartiers Saint Louis, Agori, Kpossrovi, Aïtchedji se sont réveillés pour la plupart ce lundi 18 Avril 2022 sous l'eau. C'est la conséquence des pluies du samedi 16 avril et celle du dimanche 17 à ce lundi 18 avril 2022.

Les routes inondées et impraticables, des maisons et même des chambres remplies d'eau, les riverains ne savent plus où mettre la tête. Malgré la fraîcheur matinale née de cette pluie, hommes et femmes, mains plongées dans l'eau, s'activent pour récupérer ce qu'ils peuvent et arranger leurs abris. « Je me suis réveillé ce matin autour de 3 heures sous l'eau. Toute la maison était sous l'eau, mes effets trempés dans l'eau », se lamente Jean-Baptiste Tchibozo, un riverain rencontré au quartier Saint Louis.

Le constat est le même au quartier Agori où l'accès à certaines concessions par notre équipe de reportage est impossible. L'eau s'est érigée en maître. Elle a détruit beaucoup de biens matériels sur son passage. « Cette pluie a endommagé trop de choses dans ma maison. Ma clôture s'est écroulée, les chambres sont inondées, tout est dans l'eau. On ne sait plus où mettre la tête » s'est plaint à Banouto un riverain rencontré dans ce quartier.

SOS des populations aux autotités

Les dégâts causés par la pluie de ce dimanche au lundi sont énormes. L'eau de ruissellement a inondé plusieurs habitations. Elle a détruit beaucoup de bien matériels. Les riverains appellent les autorités compétentes à réparer les voies d'accès. « Depuis une dizaine d'années, notre rue, celle qui fait face à l'église catholique Bakhita est toujours impraticable en saison pluvieuse. Nous appelons le chef quartier, le maire à l'aide. Les dégâts après chaque pluie sont énormes », a lancé Isaac Dossa, un riverain.

D'un appel à un autre, Franck Kpossa, un autre riverain rencontré au quartier Agori a aussi appelé les dirigeants à l'aide. « Nous n'avons pas d'autres maisons où habiter. Nous demandons aux élus communaux de faire un tour à Agori pour constater notre chemin de croix », a-t-il déclaré désespéré.

Depuis plusieurs années, en saisons pluvieuses, les populations d'Abomey-Calavi rencontrent d'énormes difficultés. Elles n'ont de cesse appelé les dirigeants à l'aide pour réparer les routes afin de leur faciliter une libre circulation. Mais à chaque saison, la situation perdure. 

 

A lire aussi ...