POLITIQUE

Côte d’Ivoire : anciens alliés de Ouattara, les chasseurs Dozos refusent d'aller au charbon

( words)

Après l’expérience douloureuse de 2010, les Dozos, ces chasseurs traditionnels qui avaient soutenu Alassane Ouattara annoncent qu’ils n’ont pas de parti pris dans la crise politique qui se secoue la Côte d’Ivoire.

dozo-chasseurs

Les protagonistes de la crise pré-électorale en Côte d’Ivoire n’auront pas le soutien des Dozos pour alimenter leur guéguerre. Ces chasseurs traditionnels qui avaient soutenu Alassane Ouattara en 2011 ont décidé de ne pas se mêler de la tension politique qui prend d’ampleur dans le pays en prélude au scrutin présidentiel d’octobre 2020.

Moussa Fofana, Secrétaire général de la confrérie des Dozos de Côte d’Ivoire (CODOZ-CI), selon Koaci, a entamé une tournée de sensibilisations des membres de leur organisation sur l’attitude à tenir pendant cette période électorale en Côte d’Ivoire.

Alors qu’ils ont appuyé les ex Forces Nouvelles pendant toute la rébellion à Laurent Gbagbo selon le média ivoirien, cette fois-ci, ils disent n’avoir pas de camp.  « Nous sommes une confrérie sans obédience politique, religieuse ou ethnique. Nous sommes respectueux des institutions de la République. S’immiscer dans les actions politico politiciennes n’est pas le rôle du Dozo », a déclaré Fofana, selon l’article de Koaci.

A lire aussi ...