POLITIQUE

Patrice Talon: 05 choses sur Mariam Talata Zimé Yérima, sa probable vice-présidente

( words)

Mariam Chabi Talata Zimé Yérima. Le nom de la députée revient avec insistance depuis quelques jours dans l’opinion publique. La première vice-présidente du Parlement est annoncée de façon persistante comme la colistière du candidat Patrice Talon à la présidentielle d’avril 2021. Banouto vous fait découvrir cinq choses sur la probable future vice-présidente de la République au Bénin. 

mariam chabi talata zime yerima

1ère femme vice-présidente du parlement

Mariam Chabi Talata Zimé Yérima est la première femme vice-présidente de l'Assemblée nationale dans l’histoire du Bénin.Elle est la seule femme élue sur la liste de l’Union progressiste (UP) dans la 8ème circonscription lors des élections communales de 2019. Elle fut aussi  présidente de l’Union des femmes élues conseillères de l’Alibori, du Borgou et des Collines (UFeC-ABC).

Enseignante de philosophie

Mariam Chabi Talata est enseignante de philosophie. La probable vice-présidente du président Patrice Talon, candidat à sa propre succession a été censeur du CEG Hubert Maga de Parakou et directrice de l’enseignement secondaire au ministère de l’enseignement. Elle est aussi inspectrice de l’enseignement secondaire en philosophie.

Image

Mère de 4 enfants

Celle que Rfi décrit comme une femme « discrète » est mère de 4 ans enfants. Le média français apprend que Mariam Zimé Talata est mariée à un ingénieur agronome.

Née après les indépendances

Le Bénin est devenu indépendant le 1er août 1960. La future vice-présidente, en tout cas, si Patrice Talon arrive à remporter la prochaine présidentielle, n’était pas encore née. Elle est née le 7 juillet 1963. Mariam Chabi Talata Zimé est originaire du Borgou, dans le nord du Bénin, alors que le candidat président Patrice Talon est du sud.

Rigoureuse et ouverte

 Mariam Chabi Talata est très travailleuse et a un franc parlé, selon certains témoignages. Frédérick Allokpon, un de ses anciens élèves interrogé par nos confrères de Deeman radio affirme qu’elle est « très simple dans son caractère mais très rigoureuse en matière de travail ».

Dans un entretien accordé à la radio basée à Parakou, la députée avait fait savoir qu'elle n’a pas «l’habitude de reculer devant les difficultés ». «C’est peut-être là mes faiblesses, mon manque de réalisme. Toute difficulté à mon niveau est vécue comme un défi qu’il faut nécessairement relever », avait-elle déclaré. 

Banouto Digital

Vous aimez une presse libre et de qualité. Alors offrez-vous un accès illimité à Banouto Digital en souscrivant à un des abonnements moins chers.
1500 F CFA/mois ou 15.000 F CFA/An.

Abonnez-vous

A lire aussi ...