POLITIQUE

Manifestation contre le pouvoir Talon: le gouvernement réagit aux actes de vandalisme

( words)

Le porte-parole du gouvernement béninois, Alain Orounla, a réagi mardi 6 avril 2021 aux manifestations suivies d’actes de vandalisme dans certaines localités du pays.

Alain Orounla, porte-parole du gouvernement béninois

C’est un secret de polichinelle. La journée du 6 avril 2021 a été marquée au Bénin par des manifestations suivies d’actes de vandalisme dans certaines localités du pays. Ces actes n’ont pas laissé indifférent le gouvernement béninois. Par l’intermédiaire de son porte-parole, le ministre Alain Orounla, le gouvernement a réagi aux évènements enregistrés le 6 avril.

« Ces évènements sont en train de conforter le pouvoir exécutif qui a pris toutes ses responsabilités et qui a prévenu les troubles auxquels les détracteurs du régime étaient en train d’inviter certains de leurs mercenaires à commettre. Les évènements d’aujourd’hui nous confortent que nous n’avons pas invité les menaces proférées par certains adversaires qui étaient prêts à faire exécuter des hommes politiques, qui ont donné des moyens financiers et pourquoi pas des armes pour tenter de déstabiliser notre régime », a réagi Alain Orounla.

Le ministre béninois de la communication explique que l’exécutif a eu raison d’avoir anticipé. Les autorités judiciaires béninoises ont interpellé au lendemain de la publication de la liste des candidats retenus pour l’élection présidentielle de nombreux opposants dont l’ex-ministre Reckya Madougou. Candidate recalée du parti d’opposition ''Les Démocrates'' de l’ex-président Boni Yayi, Reckya Madougou a été arrêtée et placée en détention provisoire pour les chefs d’accusation de financement du terrorisme.

L’ancienne conseillère spéciale du président togolais Faure Gnassingbé est accusée par le procureur spécial d’avoir planifié le meurtre d’un acteur politique de la ville de Parakou et d’un deuxième lors des obsèques de la première victime. Des faits que l’opposante a rejetés en bloc.

Alain Orounla est convaincu que si le gouvernement n’avait pas anticipé que le pire aurait pu se produire lors des manifestations enregistrés dans la nuit du 5 au 6 avril 2021. « Je voudrais rassurer toutes les Béninoises et les Béninois sur le sens d’anticipation et de la responsabilité du gouvernement sur les mesures préventives et dissuasives mises en œuvre pour étouffer toute velléité criminelle, toute velléité persistante à l’ordre public dans le respect du droit des uns et des autres à ne pas être d’accord et à le manifester pacifiquement », a indiqué Alain Orounla. Le ministre porte-parole du gouvernement rassure de ce que le gouvernement a pris toutes les dispositions pour assurer la sécurité des Béninois et le bon déroulement du scrutin présidentiel le 11 avril prochain.    

A (RE)LIRE: Manifestation contre Patrice Talon : le poste de péage de Savè saccagé

 

Banouto Digital

Vous aimez une presse libre et de qualité. Alors offrez-vous un accès illimité à Banouto Digital en souscrivant à un des abonnements moins chers.
1500 F CFA/mois ou 15.000 F CFA/An.

Abonnez-vous

A lire aussi ...