POLITIQUE

Manifestations contre Patrice Talon: les rois du Bénin appellent à la retenue

( words)

Le Haut conseil des rois du Bénin (Hcrb) condamne les actes de vandalisme perpétrés dans le cadre des manifestations anti-Patrice Talon et invite à la retenue. C’est à travers un communiqué en date du 08 avril 2021 et signé de son secrétaire général, sa Majesté Gangorosu Ambou, roi de Kika.

« En tant que garant de la paix, nous sommes peinés de voir nos enfants détruire un peu partout les infrastructures construites à grands frais et déjà nous citons un grand nombre dont la destruction du pont péage de Diyo, à Savè et beaucoup d’autres », a déploré sa majesté Gangorosu Ambou roi de Kika, secrétaire général du Haut conseil des rois du Bénin (Hcrb).

Selon lui, les ancêtres qu’ils représentent, les ont inspirés par l’hymne national d’être bâtisseurs d’aujourd’hui dans l’unité pour la postérité et en leur qualité de rois, ils ne peuvent accepter, la destruction de cette conquête ancestrale.

« C’est pourquoi, devant les signes visibles d’escalade et les menaces diverses, les rois et reines mobilisés au sein de leur organisations faitières le Haut conseil des rois du Bénin (Hcrb) lance un appel solennel aux dirigeants politiques pour le développement de leur sens de responsabilité afin d’éduquer les populations dans le sens de l’union et la concorde pour les élections pacifique. Tout devra être mis en œuvre au niveau individuel et collectif pour que notre pays traverse cette période sans heurt et sans violence », a-t-il lancé.

« Chers Béninois, notre souveraineté n’a pas sa grandeur dans les violences (…) Les revendications pacifiques sont constitutionnelles et légales mais sans violence », a-t-il ajouté.

Il exhorte les Béninois et surtout ceux qui sont dans les régions les plus touchées par ces violences, à la retenue car, dit-il, « la destruction de toutes conquêtes ancestrales a toujours des conséquences graves. La paix, gage de sécurité est au début de notre œuvre humaine et sans elle rien n’est possible ».

Au Bénin, des manifestations ont lieu dans plusieurs communes, notamment dans le centre du pays, en réponse à l’appel de certains opposants. Lundi 05 avril 2021, l’ancien ministre des finances de Boni Yayi, Komi Koutché, avait invité les populations à faire une marche pacifique contre la rallonge du mandat du président Patrice Talon. Mais les manifestations supposées pacifiques, sont devenues violentes dans certaines localités avec la destruction de biens publics et privés.

La rallonge de 45 jours en question est une conséquence de la révision constitutionnelle de novembre 2019 qui déplace la date de prestation du président de la République du 06 avril au quatrième dimanche du mois de mai de l'année électorale. Pour 2021, ce sera le 23 mai. Le premier tour de l'élection présidentielle est prévu pour dimanche 11 avril.

Banouto Digital

Vous aimez une presse libre et de qualité. Alors offrez-vous un accès illimité à Banouto Digital en souscrivant à un des abonnements moins chers.
1500 F CFA/mois ou 15.000 F CFA/An.

Abonnez-vous

A lire aussi ...