POLITIQUE

Manifestations violentes au Bénin: Joël Aïvo lance un appel à Patrice Talon

( words)

Joël Aïvo a lancé jeudi 8 avril 2021 un appel au président Patrice Talon face aux manifestations violentes en cours depuis quelques jours.

b

Depuis le 6 avril 2021, le Bénin connaît des manifestations violentes dans certaines localités du centre et du nord du pays. Dans une publication sur sa page facebook, jeudi 8 avril 2021, Joël Aïvo, constitutionnaliste béninois et candidat recalé à l’élection présidentielle du 11 avril 2021 au Bénin s’est exprimé sur cette situation de violences préélectorales.

Selon Joël Aïvo, les manifestations en cours dans certaines contrées du pays sont la conséquence de l’ « obstination (du président Patrice Talon et de son gouvernement, ndlr) à organiser, y compris par la force, une élection sans enjeu ». « Je constate que le Président Patrice Talon est le seul responsable du durcissement de la mobilisation du peuple béninois contre la confiscation du pouvoir au moyen d’artifices juridiques et de manœuvres politiques d'une autre époque », a écrit Joël Aïvo.

A en croire le constitutionnaliste, les manifestations enregistrées dans le pays depuis la nuit du 5 au 6 avril 2021 sont l’expression du « du ras-le-bol généralisé des Béninois ». « En se mettant debout sans peur depuis la nuit du 5 avril 2021, le peuple béninois rappelle sa souveraineté, démontre son attachement à la Constitution et ce faisant, joue sa partition dans la résolution pacifique de la crise politique dont le pays aurait pu faire l'économie », pense Joël Aïvo.

« En vérité, depuis 2016, le peuple Béninois n’a pas politiquement changé. Au contraire, sa maturité s’est considérablement accrue. C’est le même peuple qui s’est dressé le 4 mai 2015 contre la tentative d’arrestation de l’Honorable Candide Azannaï, qui s’est aussi dressé les 1er et 2 mai 2019 à Cotonou pour s’opposer à la tentative d’arrestation du Président Boni Yayi. C’est toujours le même peuple qui s’est dressé pendant plusieurs mois pour défendre Patrice Talon, pour favoriser son retour d’exil et son élection à la présidence de la République en 2016, qui se dresse aujourd’hui pour défendre sa souveraineté et son patrimoine démocratique », souligne le candidat recalé.

Le constitutionnaliste pour qui  « les Béninois ne sont pas devenus subitement un peuple belliqueux » écrit que « c’est toujours par devoir que notre peuple sort de son lit pour rappeler à ses dirigeants que tout pouvoir politique part de lui et revient inévitablement à lui »

Appel à Patrice Talon

Dans sa publication sur son compte facebook, Joël Aïvo après avoir indiqué l’origine des manifestations dont il rend le gouvernement responsable a lancé un appel au président Patrice Talon. « J’appelle le Président Patrice Talon à mettre fin à l’enlisement du pays, à cette vague d’arrestations et d’emprisonnements et à la diabolisation de ses adversaires politiques accusés subitement et facilement de terrorisme. Je rappelle que le droit de notre peuple de manifester dans la Rue, de s’exprimer et de faire entendre sa voix est un droit constitutionnel.

La jouissance de ce droit ne peut être criminalisée pas plus qu’elle ne peut valoir aux manifestants, prison ou mort », a écrit Joël Aïvo pour qui, « il est venu le temps où le Président Patrice Talon doit enfin jouer sa partition ». Il invite donc le président de la République à « prendre la mesure du ras-le-bol généralisé des Béninois et à en tirer toutes les conséquences ».

 

 

Banouto Digital

Vous aimez une presse libre et de qualité. Alors offrez-vous un accès illimité à Banouto Digital en souscrivant à un des abonnements moins chers.
1500 F CFA/mois ou 15.000 F CFA/An.

Abonnez-vous

A lire aussi ...