POLITIQUE

Manifestations violentes au Bénin: le gouvernement parle d’actes d’agression et ''d’apprentis terroristes''

( words)

Le gouvernement béninois a réagi jeudi 8 avril 2021 aux manifestants violentes dans le pays et qui ont déjà causé au moins une perte en vie humaine.

Alain Orounla, ministre porte-parole du gouvernement béninois

Nouvelle réaction du gouvernement à propos des violences préélectorales dans le pays et a décidé à ne pas laisser cette situation perdurer. C’est en tout cas ce qu’a laissé entendre le porte-parole du gouvernement béninois.

Au micro de la radio allemande Deutsche Welle, Alain Orounla a indiqué que les mouvements en cours dans certaines contrées du pays ne sont nullement des manifestations de l’opposition. « Il s’agit de vandalisme, de saccage », a fait savoir le porte-parole du gouvernement béninois. Alan Orounla parle même d’actes d’agression et d’apprentis terroristes. Le ministre juge ces actes de vandalisme et de saccage sont l’œuvre de « de badauds, de vils individus recrutés sans doute par des mercenaires et des apatrides ».

Les manifestations ont démarré au Bénin dans la nuit du 5 au 6 avril 2021. Elles sont consécutives à l’appel de l’opposition pour des manifestations pacifiques contre le pouvoir en place dont elle estime que le mandat est arrivé à expiration le 5 avril à minuit. « Pendant deux jours, notre gouvernement a pris de la hauteur, a considéré que, bien qu’illégales, ces manifestations n’étaient que des mouvements d’humeur qui ne m’étaient pas en péril la paix publique et la vie des Béninois.

Dès lors que cette tolérance a été perçue comme des faiblesses, (…) et compte tenu des risques de paralysie de certains axes routiers, des risques d’atteinte et de trouble à l’ordre public, et des menaces qui commençaient à peser sur des citoyens, le gouvernement a pris ses responsabilités », a fait savoir Alain Orounla. Le ministre porte-parole du gouvernement explique que l’exécutif a instruit les forces de défense de dégager ces routes. « Force doit rester à la loi », a indiqué Alain Orounla.

Les autorités béninoises ont procédé à de nombreuses arrestations.

Banouto Digital

Vous aimez une presse libre et de qualité. Alors offrez-vous un accès illimité à Banouto Digital en souscrivant à un des abonnements moins chers.
1500 F CFA/mois ou 15.000 F CFA/An.

Abonnez-vous

A lire aussi ...