POLITIQUE

Arrestation de Aïvo, Hountondji, Tamègnon : Jacques Migan demande des explications au procureur de la CRIET

( words)

L’ancien bâtonnier, Jacques Migan a demandé ce dimanche 18 avril 2021 au procureur de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET) une communication officielle sur l’incarcération des opposants Joël Aïvo, Alexandre Hountondji et Joseph Tamègnon. Le but, souligne l’avocat est de situer l’opinion publique sur ce que la justice béninoise reproche à ses opposants.

joel-aivo-joseph-tamegnon-alexandre-hountondjiDe g à d (Alexandre Hountondji, Joseph Tamègnon et Joël Aïvo)

Le procureur spécial de la CRIET, Mario Mètonou devrait communiquer sur le placement en détention provisoire des opposants Joël Aïvo, Alexandre Hountondji et Joseph Tamègnon comme ce fut le cas pour l’opposante Reckya Madougou. C’est ce que pense l’homme de droit Jacques Migan.

Invité à se prononcer ce dimanche 18 avril 2021 dans une émission de la chaine E-télé  sur l’arrestation de Joël Aïvo, l’ex-bâtonnier Jacques Migan s’est montré prudent en l’absence d’une communication officielle sur le dossier. « Pour que nous puissions opiner, il faudrait qu’on ait accès au dossier. Si j’avais accès au dossier, je vous dirai toute suite, ce qu’il y a et puis je m’exprimerai », a-t-il répondu à la question d’une journaliste.

L’avocat a profité de cette tribune pour faire une doléance au procureur spécial près la CRIET dans les dossiers des opposants Joël Aïvo, Joseph Tamègnon et Alexandre Hountondji. « Il serait de bon ton que le procureur de la République (près la CRIET, ndlr) nous donne les tenants et  aboutissants de ce qui se passe en ce qui concerne les uns et les autres. Il n’y a pas que monsieur Aïvo. Il y a aussi monsieur Hountondji, Tamègnon », demande-t-il.

« Il faut qu’on communique. Il faut qu’on explique pourquoi on les a interpellés. Il faut qu’on explique parce qu’on ne se lève pas du jour au lendemain brusquement pour interpeler ou arrêter quelqu’un », fait-il remarquer. « C’est à lui (le procureur de la CRIET, ndlr) de nous dire comme il y a eu à le faire la première fois dans le dossier Madougou », a ajouté Jacques Migan.

Les opposants au régime de Patrice Talon tels que Joseph Tamègnon, Alexandre Hountondji et Joël Aïvo ont été arrêtés et déposés en prison après leur présentation au procureur de la CRIET. Joseph Tamègnon et Alexandre Hountondji seraient arrêtés pour des faits présumés de terrorisme. Quant à Joël Aïvo, il serait poursuivi pour de présumés faits de blanchiment de capitaux et d'atteinte à la sûreté de l’État béninois.

 

Banouto Digital

Vous aimez une presse libre et de qualité. Alors offrez-vous un accès illimité à Banouto Digital en souscrivant à un des abonnements moins chers.
1500 F CFA/mois ou 15.000 F CFA/An.

Abonnez-vous

A lire aussi ...