POLITIQUE

Joël Aïvo : l’Association française de droit constitutionnel réclame sa libération

( words)

L’Association française de droit constitutionnel (AFDC) a réclamé mardi 4 mai 2021 la libération du professeur Joël Aïvo, incarcéré au Bénin par la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET).

bJoël Aïvo, opposant béninois

 

La libération de l’opposant Joël Aïvo réclamée par l'Association française de droit constitutionnel. Dans un communiqué rendu public sur sa page Facebook mardi 4 mai 2021, l'AFDC a exprimé sa « stupéfaction et son inquiétude » suite à l’arrestation du constitutionnaliste Aïvo ainsi que son placement en garde à vue depuis le 15 avril 2021.

L’Association a rappelé l’adhésion du constitutionnaliste aux « valeurs démocratiques » et  son « engagement pour la défense de l’Etat de droit ».

Particulièrement inquiète, l'AFDC a appelé «toutes les institutions» béninoises impliquées dans le dossier pour que le Professeur Aïvo « bénéficie effectivement de tous les droits reconnus au citoyen par la constitution et souhaite sa libération dans les meilleurs délais ».

Ancien doyen de la Faculté de droit et de Sciences politique (FADESP) de l’Université d’Abomey-Calavi, Joël Aïvo, candidat recalé à la présidentielle de 2021 au Bénin a été arrêté jeudi 15 avril 2021.

Il est ensuite gardé à vue à la brigade criminelle de Cotonou avant d’être présenté le lendemain au procureur de la CRIET qui a décidé de le placer en détention provisoire. L’agrégé de droit public est alors poursuivi pour « blanchiment de capitaux et atteinte à la sûreté de l’Etat » selon ses avocats.

 

 

Banouto Digital

Vous aimez une presse libre et de qualité. Alors offrez-vous un accès illimité à Banouto Digital en souscrivant à un des abonnements moins chers.
1500 F CFA/mois ou 15.000 F CFA/An.

Abonnez-vous

A lire aussi ...