POLITIQUE

Transition au Tchad: l’opposition divisée sur sa participation aux côtés du Conseil militaire

( words)

Au Tchad, l’opposition ne parle plus le même langage depuis l’entrée de ses acteurs dans le gouvernement de la transition nommé par le Conseil militaire dimanche 02 mai 2021.

Le Conseil militaire de tansition au TchadLe Conseil militaire de la transition au Tchad

 Scission au sein de l’opposition tchadienne. Les acteurs de l’opposition au Tchad ne s’entendent pas sur la participation de certains de ses acteurs à la transition sous l'égide du Conseil militaire dirigé par Mahamat Idriss Déby, fils de l’ancien président. Mahamat Ahmat Alhabo, secrétaire général du PLD a égté nommé au poste de ministre de la Justice. Son collègue de l'opposition, Succès Masra lui n'a été nommé à aucun poste. .

Président du parti Les Transformateurs, il dénonce un « gouvernement de décor » selon RFI. L'opposant a indiqué avoir rejeté les propositions de postes de ministre et de Premier ministre. « Avant de parler des personnes, j’ai toujours privilégié les principes et les valeurs. Moi, je ne suis pas pressé de rentrer dans un gouvernement », a-t-il déclaré.

L’opposant fustige le plein pouvoir donné au Conseil militaire. « Si on est démocrate, on ne peut pas accepter la charte qui donne même plus de pouvoir actuellement au Conseil militaire de transition que ne l’avait le président Déby », a-critiqué.

Pour Succès Masra, le peuple tchadien ne demande qu’une architecture de la transition avec un président civil, un vice-président chargé des questions sécuritaires et un gouvernement qui prend en compte toutes les parties prenantes.

Banouto Digital

Vous aimez une presse libre et de qualité. Alors offrez-vous un accès illimité à Banouto Digital en souscrivant à un des abonnements moins chers.
1500 F CFA/mois ou 15.000 F CFA/An.

Abonnez-vous

A lire aussi ...