POLITIQUE

Réformes dans les universités publiques au Bénin : prof Amouzouvi clarifie la relation entre le recteur et le conseil d'administration

( words)

Le prof Dodji Amouzouvi clarifie la relation entre le Conseil d’administration (CA) et le rectorat dans les universités publiques au Bénin. Sa réaction, parvenue à Banouto ce samedi 24 juillet 2021, fait suite à celle de Prof Michel Boko sur la réforme qui supprime l’élection des recteurs et doyens et instaure le CA.

dodji-amouzouvi

Prof Dodji Amouzouvi 

 

« Point de confusion ni d’incohérence possible » entre le rectorat et le conseil d’administration (CA). Prof Dodji Amouzouvi clarifie la relation entre le nouvel organe d’orientation et le rectorat, organe d’exécution dans les universités publiques au Bénin. Une réforme dans la gestion de ces hauts lieux publics de savoir supprime désormais l’élection des recteurs et des doyens mais instaure un conseil d’administration.

Selon Prof Amouzouvi, membre de la commission qui a proposé la réforme, dans le nouveau format, le recteur va désormais exécuter les décisions du CA. Prof Michel Boko ne conçoit pas cette nouvelle façon ou collaboration entre le rectorat et l’organe d’orientation. Pour l’universitaire, il y a « une incohérence » dans ce nouveau mode de gestion des universités publiques.

En réponse à la réaction de Prof Michel Boko, publiée sur Banouto le mercredi 21 juillet 2021, Prof Dodji Amouzouvi a clarifié les rapports qui vont exister entre le rectorat (organe d’exécution) et le conseil d’administration (organe d’orientation) selon la réforme. Lire ci-dessous l’intégralité de son explication, parvenue à notre rédaction ce samedi 24 juillet.

 

Réformes dans les universités publiques au Bénin : relation entre le Conseil d’administration de l’université et le recteur

(Entre l’organe d’orientation et l’organe d’exécution, point de confusion ni d'incohérence possible !)

Chaque université publique est dotée d’un Conseil d’administration.

Le Conseil d'Administration est l’organe d’orientation de l’université en matière de gouvernance. Il est doté des pouvoirs les plus étendus pour prendre, en toutes circonstances, les mesures nécessaires à la bonne gestion de l’université. A ce titre, il est chargé :

  • d’adopter les plans stratégiques et les programmes d’actions et d’investissements de l’université ;

  • d’approuver le programme de budget annuel de l’université et d’approuver, dans ce cadre, le budget de recherche de l’université et l’ouverture des postes d’enseignement et de recherche ;

  • d’examiner les rapports d’activités de l’université ainsi que les rapports annuels de performance ;

  • d’arrêter les états financiers établis, après chaque exercice, par le Recteur ;

  • d’approuver les actes et conventions passés par le Recteur ;

  • d’approuver l’organigramme ainsi que la grille de rémunération du personnel de l’université, s’il n’est défini par d’autres textes législatifs ou règlementaires ;

  • de préciser, en cas de nécessité, les règles de gouvernance de l’université ;

  • de procéder à la sélection des aspirants et à l’établissement de la liste d’aptitude aux fonctions de responsables des universités publiques et des unités de formation et de recherche ;

  • de valider les plans annuels globaux  d’évaluation des enseignements et des enseignants.

  • de proposer à l’autorité de tutelle, le cas échéant, la transformation ou la dissolution de l’université ;

  • de proposer en cas de nécessité, le transfert de siège de l’université ;

  • d’autoriser les emprunts, dons et legs.

Le Recteur quant à lui est l’organe exécutif de l'université. Il est responsable de l’exécution, de la coordination et de la gestion des activités de l’université, dans le respect des orientations stratégiques données par le Conseil d’administration.

A ce titre, il :

  • coordonne et évalue les activités des structures de l’université,

  • procède au recrutement et au licenciement du personnel permanent ou contractuel de l’université dans le respect de la réglementation en vigueur ;

  • élabore et fait adopter les documents de gestion de l’université par le Conseil d’administration ;

  • représente l’université dans tous les actes de la vie civile, notamment à l’égard des tiers. Il peut ester en justice au nom de l’université ;

  • veille à l’application correcte des procédures techniques, administratives, financières et comptables ;

  • est chargé de la mise en œuvre des décisions émanant de l'autorité de tutelle et des organes délibérants.

  • assure la gestion quotidienne de l'université ;

  • est l'ordonnateur principal du budget de l'université. Il peut déléguer son pouvoir aux doyens et directeurs des unités de formation et de recherche dans le cadre de la gestion de ces unités ;

  • exécute le plan stratégique dans ses déclinaisons annuelles ou pluriannuelles et propose aux organes compétents le plan de travail annuel, le plan de passation des marchés, et le budget y afférent pour adoption par le Conseil d'administration de l'université (CAU) ;

  • collabore à l’élaboration des politiques d’enseignement, de recherche, d’innovation et de développement en général.

Banouto Digital

Vous aimez une presse libre et de qualité. Alors offrez-vous un accès illimité à Banouto Digital en souscrivant à un des abonnements moins chers.
1500 F CFA/mois ou 15.000 F CFA/An.

Abonnez-vous

A lire aussi ...