POLITIQUE

Modeste Toboula : ‘’celui ou celle qui se réclame être Dieu trouble l’ordre public’’

( words)

En réaction aux propos à polémique de Parfaite de Banamè, Modeste Toboula, ancien préfet du Littoral fait savoir que « celui ou celle qui se réclame être Dieu et qui ne répond pas à ces critères blasphème, trouble l’ordre public et devra être traité comme tel ». Lire l’intégralité de son texte publié sur Facebook.

bModeste Toboula, ex-préfet du Littoral 

« Le seul nom universel de Dieu est « AMOUR » : (Jéhovah) et pour nous chrétiens, son fils unique le seul qui a reçu l’aiguillon de la mort et dont le sang nous a justifié à La Croix et que nous avons reçu comme seigneur et que nous considérons comme DIEU, car bénéficiant de sa grâce infinie s’appelle : JESUS-CHRIST.

1- Le seul qui est appelé fils unique de Dieu et en dehors de lui personne n’a pu prendre une telle appellation c’est JESUS -CHRIST le Messi

2- La science admet Jésus-Christ comme repère dans les découvertes : on parlera d’avant Jésus-Christ et d’après Jésus-Christ

3- La notion de temps c’est à dire le calendrier le plus universel utilisé partout dans le monde prend comme repère la naissance de JESUS le CHRIST. Si on peut dire que nous sommes en 2021 c’est grâce à lui

4- Le seul qui a été conçu du saint esprit c’est à dire sans l’acte sexuel donc sans péché et qui a versé son sang pour l’humanité c’est encore lui

5- Le seul qui est ressuscité des morts et qui est monté au ciel nous laissant son esprit nous guider c’est encore lui

6- Le seul qui a reçu le nom qui surpasse tout autre nom devant le quel tout genoux fléchis sur la terre sous la terre dans les cieux et dont toute langue confesse qu’il est Seigneur à la Gloire de Dieu le père (Philippinens 2-8 et suivants) c’est encore JESUS CHRIST.

7- Le seul dont nous attendons le retour (Apocalypse 22-20) est et restera JESUS le CHRIST

8- Le seul par qui nul ne peut aller à Dieu (Jean 14-6) c’est encore lui

9- Le seul pour qui nous avons du prix à ses yeux parce que nous sommes honorés et qu’il nous aime d’un amour inconditionnel qui ne nous oblige en rien en retour c’est encore Lui (Esaïe 43-4)

10- Le seul en qui nous avons une joie parfaite (Jean 17-13) est encore lui.

Alors celui ou celle qui se réclame être Dieu et qui ne répond pas à ces critères blasphème, trouble l’ordre public et devra être traité comme tel ».

LIRE AUSSI: Talon Mèlomin : Daagbo apporte des clarifications et encense le président

Banouto Digital

Vous aimez une presse libre et de qualité. Alors offrez-vous un accès illimité à Banouto Digital en souscrivant à un des abonnements moins chers.
1500 F CFA/mois ou 15.000 F CFA/An.

Abonnez-vous

A lire aussi ...