POLITIQUE

Mali : Assimi Goïta reçoit un plan national de riposte aux sanctions de la CEDEAO

( words)

Ce vendredi 14 janvier 2022, jour de grande mobilisation nationale de rejet des sanctions décidées par l’UEMOA et la CEDEAO, Assimi Goïta, le chef de la transition au Mali a reçu un plan national de riposte.

assimi-goita-plan-national-riposte-sanctions-cedeao-uemoaLe Col. Assimi Goïta recevant le plan national de riposte

Le Mali se prépare à tenir tête à la CEDEAO.  La junte dirigée par le Colonel Assimi Goïta annonce l’adoption d’un plan national de riposte aux sanctions de la communauté économiques des Etats de l’Afrique de l’Ouest.

Selon des informations de la présidence malienne, ce vendredi 14 janvier 2022, le colonel Assimi Goïta a reçu des mains d’une délégation du Panel de hautes personnalités des Assises nationales de la refondation, une proposition de plan national de riposte.  « Cette délégation était conduite par Zéni Moulaye, Président du Panel. A l’ordre du jour : remise de la "Contribution du Panel à la stratégie de riposte nationale aux décisions de l’UEMOA et de la CÉDÉAO". », informe un tweet de la présidence.

Ce vendredi est aussi un jour de grande mobilisation nationale des Maliens pour dire "NON" aux sanctions décidées par la CEDEAO et l’UEMOA à la faveur d’un double sommet extraordinaire des chefs d’Etats à Accra le 9 janvier.

En réaction, les autorités de la transition maliennes dénoncent des sanctions "illégales". Lundi, en conseil des ministres, les autorités de la transition malienne ont appelé les Maliens à la mobilisation générale.

« Face ces mesures extrêmes prises l'encontre d'un État membre sans littoral et en guerre contre le terrorisme depuis une décennie, qui malgré, tout enregistre des progrès notables dans la sécurisation du territoire et dans le cadre du retour à l'ordre constitutionnel, le Gouvernement de la République Mali  appelle l'ensemble de la population et de la diaspora å une mobilisation générale sur toute l'étendue du territoire national, le vendredi 14 janvier 2022 ; demande aux autorités religieuses et coutumières d'organiser des séances de prières dans tous les édifices de culte : décide de l'élaboration d'un plan de poste pour sauvegarder notre souveraineté et préserver l'intégrité de notre territoire national », peut-on lire dans le communiqué du conseil des ministres.

Banouto Digital

Vous aimez une presse libre et de qualité. Alors offrez-vous un accès illimité à Banouto Digital en souscrivant à un des abonnements moins chers.
1500 F CFA/mois ou 15.000 F CFA/An.

Abonnez-vous

A lire aussi ...