POLITIQUE

Election au CAMES : déçue, la candidate du Bénin Christine Ouinsavi pousse un coup de gueule

( words)

Candidate du Bénin au poste de Secrétaire général du CAMES, Professeur Christine Ouinsavi est déçue par l’institution et a poussé un coup de gueule dans une publication sur Facebook.

cames-christine-ouinsaviProf. Christine Ouinsavi

Christine Ouinsavi ne sera pas le nouveau secrétaire général du Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur (CAMES). La candidate du Bénin déçue de l’institution. Dans un message rageur publié sur Facebook, vendredi 27 mai 2022, l’universitaire béninoise a exprimé son mécontentement quant au mode de désignation.

« Le CAMES : Tout ça pour ça ? Il vaudra mieux juste établir un ordre d’accession des pays à la tête de l’institution et laisser les procédures tendant à faire croire à une quelconque quête d’excellence! Nous y économiserons en temps et en énergie ! », a vertement critiqué celle que le Bénin a positionné pour succéder au Pr Bertrand Mbatchi, l’ex-secrétaire général décédé en fonction.

 

Ancienne ministre de l’enseignement primaire puis ancienne ministre du commerce, Christine Ouinsavi est Professeur Titulaire de Sylviculture et de Biologie Forestière, Enseignant-Chercheur à la Faculté d'Agronomie à l'Université de Parakou. 

Pour multiplier les chances de la Béninoise, la Vice-présidente du Bénin, Mariam Chabi Talata, était au Centrafrique où elle a rencontré le chef de l’Etat, Faustin Archange Touadera. A l'occasion, Mariam Chabi Talata a sollicité le soutien du président Archange au profit de la candidate du Bénin. La Vice-Présidente s’est adonnée au même exercice avec les Ministres des affaires étrangères et de l'enseignement supérieur de la Centrafrique. 

En dépit de son échec à accéder à cette haute fonction dans l’institution continentale, elle se veut reconnaissante envers les autorités de son pays.

« Profonde gratitude à tous ceux qui ont cru au relèvement de nos institutions par la qualité et l’excellence.  Tous mes remerciements au gouvernement béninois et particulièrement au Président de la République Patrice Talon qui a entièrement porté ce projet et y a consacré les moyens nécessaires. Spéciales gratitudes au Ministre d’Etat Pascal Irénée Koupaki. Mes remerciements à la Vice-Présidente de la République et au Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique qui ont parcouru avec moi, monts et vallées. Mes remerciements au Ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération et au Ministre des Finances et de l’Economie. Toute ma gratitude au Président de la Cour Constitutionnelle et au Ministre de la santé pour leurs orientations.

A toute l’équipe de campagne du MAEC et du MESRS, je dis merci pour l’engagement et la détermination. », a-t-elle écrit.

Banouto Digital

Vous aimez une presse libre et de qualité. Alors offrez-vous un accès illimité à Banouto Digital en souscrivant à un des abonnements moins chers.
1500 F CFA/mois ou 15.000 F CFA/An.

Abonnez-vous

A lire aussi ...