POLITIQUE

Burkina Faso : Damiba appelle au calme après des tirs près de la présidence, des pourparlers en cours

( words)

Au Burkina Faso, le président de la transition a appelé au calme après des tirs des Forces de défense dans la matinée à Ouagadougou, selon un communiqué de la direction de la présidence. 

Le Lieutenant-Colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba s'exprime après les tirs éléments des Forces armées nationales à Ouagadougou. Au petit matin de ce vendredi 30 septembre 2022, des tirs ont été entendus dans la capitale burkinabè à des endroits stratégiques. Le signal de la télévision nationale a été également coupé et des militaires se sont déployés dans la capitale. Toute chose créant une situation confuse au pays des hommes intègres.
A travers un communiqué de la direction de la communication de la présidence, le Lieutenant-Colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba a appelé la population au calme. "Le Président du Faso, Chef suprême des Forces armées nationales, le Lieutenant-Colonel Paul-Henri Sandaogo DAMIBA,au regard de la situation confuse créée suite à un mouvement d'humeur de certains éléments des Forces armées nationales ce vendredi 30 septembre 2022 à Ouagadougou, invite les populations à observer la plus grande prudence et de rester calme face à certaines informations qui circulent notamment sur les réseaux sociaux", lit-on dans le communiqué.

Selon le communiqué, des pourparlers sont en cours pour ramener le calme et la sérénité. "L'ennemi qui attaque notre pays ne souhaite que la division entre Burkinabè pour accomplir son action de déstabilisation", fait savoir la direction de la communication de la présidence du Faso dans son communiqué. 

 

A lire aussi ...