POLITIQUE

Législatives 2023 au Bénin : recours contre l’élection de Cécile Ahoumènou, vice-présidente de la HAAC

( words)

Au Bénin, la Cour constitutionnelle a été saisie d’un recours en invalidation de l’élection de Cécile Ahoumènou, vice-présidente de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC), aux législatives 2023.

Recours contre l'élection de Cécile Ahoumènou aux législatives 2023Cécile Ahoumènou

Remise en cause de l’élection de Cécile Ahoumènou aux législatives 2023 au Bénin. Candidate sur la liste de l’Union progressiste le renouveau au poste exclusivement réservé aux femmes dans la 19e circonscription électorale, la Vice-présidente de la mandature actuelle de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC) a été déclarée élue députée. Notamment, selon les résultats provisoires proclamés par la Cour constitutionnelle jeudi 12 janvier 2023.

Mais cette élection est contestée. Selon les informations de Banouto, Gnonlonfoun Gbessouvegni Aimée, candidate aux législatives 2023 sur la liste du parti d’opposition ''Les Démocrates'' a formé un recours en invalidation de l’élection de Cécile Ahoumènou. Le recours en invalidation, apprend-on, a été déposée vendredi 20 janvier 2023.

La vice-présidente de la HAAC n’est pas la seule candidate dont l’élection suivant les résultats de la Cour constitutionnelle est contestée. L’élection du maire de la commune de Dassa-Zoumè, Nicaise Fagnon, est également attaquée devant la haute juridiction. Il en est de même pour l’ancien ministre et député Benoît Dègla dont l’élection est contestée par Moussa Rafiou, candidat sur la liste du parti de l’ancien président Boni Yayi.

Arrivé troisième derrière l’Union progressiste le renouveau et le Bloc républicain, le parti ''Les Démocrates'' conteste les résultats provisoires. Le parti a introduit un recours auprès de la Cour constitutionnelle pour lui demander d’enjoindre à la Commission électorale nationale autonome (CENA) de lui donner la copie des procès-verbaux de compilation des résultats du scrutin législatif du 8 janvier 2023. Mais cette requête a été rejetée par la haute juridiction.

A lire aussi ...