SECURITE-HUMAINE

Parakou : des travailleuses de sexes violées lors des manifestations anti-Talon

( words)

A Parakou, théâtre de violentes manifestations anti-Talon dans la nuit du 05 au 06 avril, des travailleuses de sexe ont été abusées par des individus non encore identifiés.

parakou-violence-manifestation-anti-patrice-talon

En dehors des biens privés saccagés et des destructions sur des infrastructures, les travailleuses de sexe comptent parmi les victimes des actes de vandalisme perpétrés dans la nuit du 05 au 06 avril 2021. Selon une information du quotidien Matin Libre reprise sur les réseaux sociaux, « les belles de nuit des quartiers Kpébié et Gah ont été tenues en respect et subies des séances de jambes en l’air sans préservatif par certains des manifestants dans la nuit du 05 au 06 avril 2021 ».

Dans un témoignage au journal, une victime de l’agression sexuelle affirme que c’est aux environs de 03 heures que les agresseurs sont arrivés.  « On était là vers 03 h du matin et des jeunes sont venus avec des bâtons et couteaux pour nous dire qu’ils veulent travailler. Ils ont commencé par nous violenter et nous ont poussé dans nos chambres pour nous baiser sans préservatif, raconte meurtrie Afi (prénom d’emprunt), rapporte Matin Libre.

Une autre source de vérification contactée par Banouto confirme les faits d’abus sexuel sur les professionnelles de sexe. « Les dames ont déclaré que des hommes sont venus, qu’elles ont été brutalisées, pratiquement tous leurs portables ont été volés », a indiqué un journaliste de Urban Fm, une radio privée qui a été complètement saccagée.

Un bar restaurant attribué au premier adjoint au maire Charles Toko, un soutien de Patrice Talon, a été également saccagé par les manifestants qui se sont heurtés aux forces de sécurités au niveau du domicile du conseiller communal dont les biens ont été ciblés.

Banouto Digital

Vous aimez une presse libre et de qualité. Alors offrez-vous un accès illimité à Banouto Digital en souscrivant à un des abonnements moins chers.
1500 F CFA/mois ou 15.000 F CFA/An.

Abonnez-vous

A lire aussi ...