SECURITE-HUMAINE

Daagbo de Banamè : « Talon ne peut pas me demander des explications »

( words)

Mise en cause dans la lettre ouverte d’un prêtre dissident de la mission de Banamè au Président Patrice Talon, Daagbo, la déesse auto-proclamée de cette organisation religieuse béninoise estime que le Chef de l’Etat ne peut lui demander des explications.

daagbo-parfaite-baname-defie-patrice-talonDaagbo de Banamè (à.g) et Patrice Talon

Voilà affaire comme le diraient les Ivoiriens ! Daagbo, Dieu autoproclamée de la mission de Banamè pense que le Président de la République ne peut lui demander des explications. Mise en cause dans une lettre ouverte d’un des prêtres de sa communauté religieuse, elle a réagi face à ses fidèles.

Dans un enregistrement audio authentifié par Banouto, Daagbo n’y est pas allée par quatre chemins pour clamer sa suprématie présumée sur toute chose y compris le Président de la République.

« Jean-Claude (prénom du prêtre auteur de la lettre ouverte) a écrit une lettre ouverte au Chef de l’Etat, Président de la République. Président de la République ! Président de la République ! moi-même Président de la République ! Le Président de la République ne peut me demander des explications sur un seul tiret de la lettre. Il ne peut pas m’interpeller. Par où m’interpellera-t-il ? Un tiret ! De tout ce qui a été cité en tirets », défie-t-elle . « Talon ne peut rien me demander parce qu’on ne s’aurait me fixer dans les yeux. Il ne pourra pas m’interpeller. C’est moi qui vais d’abord évoquer le sujet avant qu’il ne me dise, laisse-tomber. C’est ce qu’il dira », a-t-elle ajouté.

Pour celle que les fidèles de la mission de Banamè considèrent comme leur créateur, le chef de l’Etat lui doit allégeance. « On me parle de lettre ouverte au Président de la République. Tu aurais dû dire lettre ouverte à Dagbo  tout simplement. Lettre ouverte au Président de la République !

Dagbovis, le Président de la République  est Minlomin clément [ un adage fon pour désigner un valet]. Tu écris une lettre à celui qui a toute autorité sur lui, ça n’a pas de sens. L’acte n’a pas de sens », assène-t-elle avant d’envoyer ses adeptes en mission « Allez informer qui de droit ».

Le bémol

A l’église de Banamè, les propos de Daagbos sont à prendre dans leur juste mesure. Il s’agirait des parole du divin devant les humains, ses créatures. « Elle dit que : " Tout être humain est dans la main de Dieu. Patrice Talon est un humain. Comme tout être humain, nous sommes dans la main de Dieu". C’est tout ce qu’elle a voulu dire », a expliqué notre source qui a requis l’anonymat. 

Banouto Digital

Vous aimez une presse libre et de qualité. Alors offrez-vous un accès illimité à Banouto Digital en souscrivant à un des abonnements moins chers.
1500 F CFA/mois ou 15.000 F CFA/An.

Abonnez-vous

A lire aussi ...