SECURITE-HUMAINE

Banamè : Koovi réclame une poursuite contre Daagbo pour outrage à Patrice Talon

( words)

Bertin Koovi a réagi ce mardi 14 septembre 2021 aux déclarations à polémique de Parfaite Banamè sur le chef de l’État béninois, Patrice Talon. Il demande une réaction immédiate de la justice béninoise.

b

Bertin Koovi s’en prend à Parfaite de Banamè, la dieue autoproclamée de Banamè. Dans un direct sur sa page Facebook, le désormais soutien du président Patrice Talon a qualifié les dernières déclarations de Parfaite de Banamè d’outrage au Président de la République. « Quels que soient les accords qu’elle a avec l’Homme Patrice Talon, elle ne peut parler en ces termes. Je suis vraiment fâché. La justice béninoise doit s’autosaisir », a-t-il vivement reproché.

Pour Bertin Koovi, les propos de Parfaite de Banamè constituent un affront au président de la République. « Elle a déshabillé le chef de l’État. Il y a des choses qu’on ne dit pas même si vous avez des accords politiques. », se désole ce soutien à Patrice Talon. « Nous voulons une poursuite contre Parfaite de Banamè pour outrage à Patrice Talon sinon notre justice va perdre toute crédibilité », a-t-il ajouté.

Dans un audio qui a circulé les réseaux sociaux et authentifié par Banouto, Parfaite de la mission de Banamè a déclaré sa suprématie sur toute chose y compris sur le président de la République. C’est en réaction à une lettre ouverte adressée au président Patrice Talon par Jean-Claude Assogba, un ex-prêtre de l’église de Banamè.

« Le Président de la République ne peut me demander des explications sur un seul tiret de la lettre ».

« Le Président de la République est Minlomin Clément (un adage pour désigner un valet en fon). Tu écris une lettre à celui qui à toute autorité sur lui, ça n’a pas de sens. L’acte n’a pas de sens », a-t-elle déclaré.

Banouto Digital

Vous aimez une presse libre et de qualité. Alors offrez-vous un accès illimité à Banouto Digital en souscrivant à un des abonnements moins chers.
1500 F CFA/mois ou 15.000 F CFA/An.

Abonnez-vous

A lire aussi ...