SECURITE-HUMAINE

CRIET : l’ex-ministre Komi Koutché essuie un nouveau revers judiciaire

( words)

La Chambre d’appel de la CRIET a confirmé mardi 2 août 2022 la condamnation en première instance de l’ex-ministre de Boni Yayi et opposant Komi Koutché à 20 ans de prison

Komi-koutche-essuie-un-nouveau-revers-judiciaire-à-la-crietKomi Koutche essuie un nouveau revers udiciaire à la CRIET

Revers judiciaire pour Komi Koutché au Bénin. L’ancien ministre d’Etat chargé de l’Economie et de Finances n’a pas obtenu gain de cause dans son bras de fer judiciaire relativement à l’affaire FNM. Dans cette affaire dite FNM, Komi Koutché a été condamné, par défaut, à 20 ans de prison et à payer, solidairement avec ses coaccusés, plus de 21 milliards de dommages et intérêts au profit de l’Etat béninois.  

La Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET), statuant en matière criminelle et en premier ressort, a reconnu Komi Koutché coupable de « détournement de deniers publics et d’abus de fonctions ».  Les faits pour lesquels l’acteur politique a été condamné remontent au temps où il était directeur général du Fonds national de la microfinance.

Verdict confirmé

Insatisfait de la décision rendue par la juridiction spéciale en premier ressort, l’ex-ministre d’Etat chargé de l’Economie et des Finances sous le régime du président Boni Yayi a interjeté appel. Ceci, par l’entremise de son collègue d’avocats.

Examinant, mardi 2 août 2022, l’appel lors de la session criminelle, la Chambre d’appel de la CRIET a rejeté la requête de Komi Koutché. Elle a confirmé la sentence prononcée en premier ressort contre l’ex-ministre qui vit en exil aux Etats-Unis depuis plusieurs années.

Banouto Digital

Vous aimez une presse libre et de qualité. Alors offrez-vous un accès illimité à Banouto Digital en souscrivant à un des abonnements moins chers.
1500 F CFA/mois ou 15.000 F CFA/An.

Abonnez-vous

A lire aussi ...