SECURITE-HUMAINE

Terrorisme au Togo: le gouvernement appelle l’opposition à «resserrer les rangs» face à l’adversaire

( words)

Le gouvernement togolais veut composer avec tous les courants politiques pour affronter la menace terroriste. Le pouvoir a tenu une réunion avec les acteurs politiques, le jeudi 4 août 2022.

faure-gnassingbe

Faure Gnassingbé, président du Togo

Face au terrorisme, pas de mouvance à part, opposition à part. L’union fait la force dit-on. Le gouvernement togolais ne compte laisser aucune partie sur le carreau dans sa stratégie de lutte contre le terrorisme.

Le jeudi 4 août 2022, le gouvernement a tenu une réunion avec des représentants de plus de vingt partis politiques à la primature. Selon RFI, à l’occasion, le pouvoir a invité les partis d’opposition à « resserrer les rangs face à l’urgence sécuritaire ».

Pendant 5 heures, précise le média français, les représentants de ces formations ont été entretenus sur la stratégie de l’exécutif pour lutter contre le terrorisme. « C’est le Togo dans son entièreté qui est attaqué, dans ce contexte, naturellement, l’union de toutes nos forces, de toutes les forces politiques face à l’adversité, est indispensable », a souligné Christian Trimua, porte-parole du gouvernement togolais.

Lors de cette rencontre, les représentants de l’opposition ont attiré l’attention du gouvernement sur les frustrations nées de la violation des libertés. « J’ai demandé comment ce front uni va se faire lorsque le gouvernement entrave le travail des partis politiques et méprise aussi la population ? Parce qu’il n’y a pas longtemps, dans la région des Savanes, le gouvernement a réprimé durement les élèves qui étaient en grève qui demandaient que leurs professeurs reviennent en classe », a déclaré l’opposant Francis Pedro Amuzun, cité par RFI. Des dénonciations qui, promet le pouvoir, seront prises en compte pour améliorer la stratégie de lutte contre le terrorisme.

Banouto Digital

Vous aimez une presse libre et de qualité. Alors offrez-vous un accès illimité à Banouto Digital en souscrivant à un des abonnements moins chers.
1500 F CFA/mois ou 15.000 F CFA/An.

Abonnez-vous

A lire aussi ...