SECURITE-HUMAINE

Burkina Faso : l’exportation du maïs, du mil et du sorgho suspendue

( words)

Le gouvernement burkinabé a suspendu l’exportation de la farine de céréales sur toute l’étendue de son territoire à compter du 21 novembre 2022.

bDes céréales au Burkina Faso.

L’exportation de la farine de céréales désormais suspendue au Burkina Faso. A travers un communiqué signé du ministre du développement industriel, du commerce, de l’artisanat et des petites et moyennes entreprises, l’exportation du maïs, du mil et du sorgho est suspendue.

« Il est porté à la connaissance des populations et des commerçants que l’exportation de la farine den céréales (mil le maïs et sorgho) est suspendue sur toute l’étendue du territoire nationale » renseigne le communiqué en date du 21 novembre 2022.

 Le communiqué précise que tout contrevenant à cette décision du gouvernement burkinabé s’expose à des sanctions. Ceci, conformément à la règlementation en vigueur au pays des hommes intègres.

Cette nouvelle interdiction vient renforcer la mesure prise par le gouvernement dans un autre communiqué publié le 16 novembre 2022. Dans ledit communiqué, l’exportation des céréales dont le niébé, le mil, le maïs et le sorgho sont interdits d’exportation.

LIRE AUSSI: Burkina Faso : 03 objectifs clés du gouvernement de la transition dévoilés

A lire aussi ...