SECURITE-HUMAINE

Education en Afrique: évaluations et sélection des items au cœur d’un atelier international à Cotonou

( words)

La Conférence des ministres de l’éducation des Etats et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN) organise du 23 au 31 janvier 2023 à Cotonou, un atelier de sélection des items pour l’évaluation PASEC 2024.

Evaluations et sélection

Les par

De nouvelles auspices pour l’éducation en Afrique. La délégation de 23 pays africains séjourne depuis lundi 23 janvier 2023 à Cotonou dans le cadre du 3è cycle d’évaluation du Programme d'analyse des systèmes éducatifs de la CONFEMEN (PASEC 2024). Cette rencontre des cadres des ministères des enseignements et des experts de l’éducation a été organisée par la Conférence des ministres de l’éducation des Etats et gouvernements de la Francophonie.

Pendant 9 jours, les participants à cet atelier vont, dans un premier temps, faire le bilan des travaux nationaux de rédaction des items de l’évaluation au primaire pour ensuite sélectionner des items de fin du primaire. Ils feront également la sélection des items du test d’enseignant. Dans un deuxième temps, ces cadres et experts vont entamer le processus de rédaction et de finalisation des items du collège pour les besoins de la mise à l’essai. Puis au final, l’atelier décidera du contenu des questionnaires contextuels de ces évaluations.

Selon Abdel Rahamane Baba-Moussa, Secrétaire général de la CONFEMEN, il s’agit « d’une démarche participative qui, non seulement renforce la qualité des instruments, mais aussi participe au renforcement des capacités des équipes nationales PASEC ».

Le professeur s’est réjoui de la contribution de son organisation à « l’instauration d’une culture d’évaluation et au renforcement des dispositifs nationaux d’évaluation ». « Nous témoignons de notre disponibilité à renforcer ce volet formation avec des innovations dans le cadre de ce nouveau cycle d’évaluation », a-t-il indiqué.

Marche mondiale vers des systèmes éducatifs plus performants

La CONFEMEN vise une éducation de qualité dans les pays membres. Représentant du ministre des enseignements maternel et primaire, Raliou Arinloyé a insisté sur le bénéfice qu’apporte la CONFEMEN à l’éducation dans les pays. Le directeur adjoint de cabinet du ministre Salimane a également souligné les espérances des dirigeants de cette organisation.  

« Les ministres de l'Éducation, à travers leur cadre de concertation qu’est la CONFEMEN, se sont inscrits résolument dans cette marche mondiale vers des systèmes éducatifs plus performants, capables de doter chaque apprenant de compétences de base pour son épanouissement tout au long de la vie », a soulevé le représentant du ministre.

Pour lui, le Bénin a beaucoup bénéficié de ces évaluations internationales et compte en profiter davantage. « Dès la première évaluation internationale, mon pays s’est approprié les résultats et les recommandations au plus haut niveau. Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Patrice Talon en a fait une priorité de l’action gouvernementale pour l’amélioration de la qualité de l’Education », a-t-il signifié.

Le Bénin et 9 autres pays ont participé à la première évaluation internationale dénommée PASEC2014. A la 2è évaluation internationale PASEC2019 qui a vu la participation de 14 pays. La 3è édition a mobilisé 23 pays avec la participation des Etats anglophones et lusophones d’Afrique.

A lire aussi ...