CULTURE

Retour des Teriba : "Atèléni", 12 titres pour un album après la division et le deuil

( words)

Après 04 années de travail et d’endurance dans les épreuves, le groupe « Les Teriba » du trio réduit à deux sœurs, Tatiana et Carine Ahissou vient de sortir un nouvel album intitulé « Atèléni ». Présenté au public de Cotonou jeudi 17 septembre, c’est un 12 titres que le public a déjà commencé à s’arracher.

les-teriba-ateleni-album-musique-benin

L’aventure des Teriba continue. Réputées amazones de la musique béninoises, les dames du groupe « Teriba » devenu « Les Teriba » après le départ d’une des femmes du trio est de retour en force sur la scène musicale.  C’est avec un nouvel album que les sœurs Tatiana et Carine Ahissou qui maintiennent le flambeau allumé se signalent à nouveau.

Intitulé « Atèléni », l’album déjà disponible sur des plateforme de musique en ligne est un 12 titres qui a été présenté au public jeudi 17 septembre à l’espace Lieu Unique à Cotonou. Foi, maltraitance des enfants, valeur de la femme, importance d’une maman, éducation des enfants, scolarisation des filles, la médisance, la persévérance, la jeunesse sont autant de thématiques que chante « Les Teriba » dans ce nouvel album achalandé au son de la calebasse et de percussions originales.

« J’ai reconnu du Teriba en mieux »

sergent-marcus-musique-benin-les-teriba-ateleni-album

A l’occasion de cette présentation d’album, le public a eu droit à une interprétation des 12 morceaux et un live sur trois titres tirés au sort. Chantés en yorouba, langue dans laquelle elles ont été bercées depuis leur tendre enfance, en goun ou en français, les nouveaux morceaux des Teriba témoignent de l’ancrage toujours palpable des dames dans le riche patrimoine musical béninois d’où elles puisent les mélodies affinées au moyen des technologies que la modernité offre.

Les témoignages de mélomanes éblouis et d’autres artistes séduits disent long sur la qualité du nouveau produit discographique. « Ça se voit manifestement que le groupe est réduit à deux dames mais n’a pas perdu de sa force, de sa quintessence, de son originalité. On les a revues beaucoup plus aguerris dans le jeu de la percussion comme dans le chant. Je suis davantage fier de les connaître, de les côtoyer », déclare, le slameur et rappeur populaire béninois Sergent Marcus. « Quand j’ai écouté l’album en live, j’ai reconnu du Teriba mais en mieux. Teriba qui donne de la valeur à nos cultures, à nos rythmes et surtout à nos langues », a-t-il ajouté. « Notre vision, c’est de valoriser la culture béninoise par les rythmes et par les chants », confirme Tatiana le leader du groupe.

Vocalistes à la base, elles ont dû se fortifier en chant, travailler des percussions, apprivoiser des instruments harmoniques pour réaliser l’album Atèléni.

Accouchement sur un parcours du combattant

musique-benin-les-teriba-ateleni-album

De 2016 où elles ont fêté leur 10è anniversaire de carrière à 2020 à la naissance de Atèléni, il a fallu 04 années. Avant cette sortie discographique, les dernières actualités des Teriba ont été marquées par le départ Zekhiath troisième membre de l’ex-trio et le décès de Serge Ologoudou, leur ancien manager et celui qui les a révélées au public. Pour l'aboutissement de ce "12 titres", apprend Tatiana, « Teriba a su se réadapter, Teriba a su se réinventer ». Sur le parcours du combattant, qui est le leur, elles disent avoir été guidées par Dieu, soutenues par leurs fans.

Atèléni, titre d’un morceau donné comme nom à l’album résume tout selon le duo. Le nom yorouba signifie « fidèle compagnon, soutien ». C’est pour dire « que nous avons été soutenues par nos amis, nos frères, ceux qui ont toujours cru en nous, nos fans de part le monde et également par une main puissante qui nous a guidées dans le travail que nous avons fait sur cet album ».

Dédié en hommage à leur cher manager défunt en mémoire de qui elles ont composé une chanson, Atèléni dont la réalisation a conduit dans trois studios au Bénin et France est une autoproduction. Les sœurs Teriba s’affichent désormais comme des entrepreneures culturelles  et se font accompagner de toute une équipe dans laquelle se trouvent diverses compétences requises. Distribué en France comme au Bénin, l’album existe en version Digipack, slive et clé USB.

benin-musique-les-teriba-carine-tatiana-ateleni-album

Pour cette nouvelle configuration qui témoigne d’une ambition de se maintenir encore longtemps sur la scène musicale, les sœurs Teriba sont à féliciter selon, Athanase Dèhoumon du mythique orchestre béninois Gangbé Brass Band. « Je suis bien impressionné parce que c’est des filles qui se sont battues. Nous sommes au Bénin et ce n’est pas facile d’entreprendre. Lorsque vous entreprenez et connaissez du succès, il y a des gens qui cherchent toujours à vous mettre des crocs-en-jambe.  Mais elles ont surmonté tout ça jusqu’à la réalisation d’un autre album, franchement je leur tire chapeau, je leur dis bravo et je leur souhaite le meilleur, plain succès, pas seulement au Bénin mais aussi en Afrique et à l’international », a béni cet aîné qui trouve en Les Teriba, une fierté.

Banouto Digital

Vous aimez une presse libre et de qualité. Alors offrez-vous un accès illimité à Banouto Digital en souscrivant à un des abonnements moins chers.
1500 F CFA/mois ou 15.000 F CFA/An.

Abonnez-vous

A lire aussi ...