CULTURE

Arts plastiques à Cotonou : des œuvres de sœur Henriette et Toïhen à l’Union européenne

( words)

Sœur Henriette et Epaphras Toïhen, deux artistes peintre et sculpteur béninois en exposition à la résidence de l’Union européenne à Cotonou.

vernissages-gravures-union-europeennes-benin-cotonouVernissage à la résidence de l'Union européenne à Cotonou

Elévation, la route de l’espérance, têtes pensantes persévérances, réconciliation, humilité, l’homme qui tremble ou aussi les vivants.Ce sont des titres de tableaux et de sculptures exposés à la Résidence de l’Union européenne à Cotonou.

Ces œuvres sont pensées et conçues par deux artistes béninois. Henriette Goussikindé, artiste peintre, religieuse de l’Institut des sœurs de saint Augustin. Ses œuvres réalisées à l’aide de technique qu’elle appelle ‘’Grarelle’’ sont des gravures sur pigment naturel différentes des peintures à huile.

 «C'est de la terre rouge dont j’ai extrait des pigments pour faire de l’acre. Les lignes des tableaux sont tracées à l’aide de fil de fer. C’est une originalité née de mon expérience au contact de la gravure en Amérique du nord », a fait savoir la sœur Henriette. S’investir dans la peinture pour la religieuse, c'est une manière de s’extérioriser hors de sa vie spirituelle.

vernissages-gravures-union-europeennes-benin-cotonouVernissage à la résidence de l'Union européenne à Cotonou

« Dans chaque œuvre, c’est ma croyance, c’est le fruit de la méditation qui à travers chaque chose que je fais trouve vie. A travers chaque œuvre, vous avez un cri souffrant, vous avez chacun de mes contemporains avec ses plaies, ses souffrances et ses joies », a-t-elle souligné.  

Un monde des individualités

Artiste sculpteur, Epaphras Toïhen veut un monde dans lequel l'amour sera intense. Certaines de ses oeuvres exposées jeudi 25 février 2021 au vernissage traduisent l’individualité des êtres humains au 21ème siècle. En réalité, l’artiste estime qu’il est de bon ton de revoir cette manière sociale actuelle de vivre puisque, insiste-t-il, « le monde est très divisé ».

vernissages-gravures-union-europeennes-benin-cotonouVernissage à la résidence de l'Union européenne à Cotonou

« On est très brute, très dominateur. Le travail qu’on fait sur notre nature, on ne le fait pas sur nous-mêmes. Je pense que nous devons nous sculpter, à revoir l’être que nous sommes, notre caractère et en terme aussi de coopération », a suggéré Epaphras Toïhen. En dehors de cette thématique, le sculpteur a travaillé aussi sur l’escarrification. Il dit vouloir mettre en valeur, cette valeur béninoise.

« Les scarifications sont une marque d’identité qu’on porte sur soi. Dans certaines régions de notre pays, quand tu portes des marques aux visages, tu n’as pas besoin de donner ta provenance, ta famille, la divinité que vous adorée », a-t-il expliqué.

Sylvia Hartleif, l’ambassadrice des Etats-Unis près le Bénin et cheffe de la délégation de l’Union européenne témoigne être très impressionnée par la richesse de la création artistique notamment dans la peinture et les arts plastiques. « Il est évident que le Bénin est un pays qui peut être fier de ses artistes », souligne la diplomate.

vernissages-gravures-union-europeennes-benin-cotonouVernissage à la résidence de l'Union européenne à Cotonou

« Ces artistes méritent d’être connus à l'international. Les œuvres sont tellement magnifiques, elles sont tellement belles. J’espère que ce travail sera apprécié à sa juste valeur», a dit Geneviève Boco-Nadjo, vice-présidente de la Commission électorale nationale autonome (CENA) à la fin de la visite des œuvres. Ce vernissage est marqué par la présence du ministre béninois des affaires étrangères, Aurélien Agbénonci.

A partir du mercredi 3 mars 2021 jusqu’au 28 avril 2021, les œuvres peuvent être visitées sur rendez-vous, tous les mercredis après-midi de 15h à 17h à la résidence de l’Union européenne.

LIRE AUSSI: Union européenne à Cotonou : des têtes animales pas comme les autres en exposition

Banouto Digital

Vous aimez une presse libre et de qualité. Alors offrez-vous un accès illimité à Banouto Digital en souscrivant à un des abonnements moins chers.
1500 F CFA/mois ou 15.000 F CFA/An.

Abonnez-vous

A lire aussi ...