BIEN-ETRE

Monkeypox au Nigéria: l’épidémie fait plus de 550 cas et tue 08 personnes

( words)

La variole du singe encore appelée Monkeypox fait des ravages au Nigeria. L'épidémie a déjà tué huit personnes et est présente dans 32 États du pays. 

 

monkeypox-nigeria

Vue d'un enfant atteint du Monkeypox (Illustration)

Épidémie au Nigeria. Elle a pour nom, Monkeypox ou “variole simienne”. Il s’agit d’une infection virale mortelle. Selon un rapport de l'agence de sécurité sanitaire du Royaume-Uni, dimanche 08 mai 2022, une personne en provenance du Nigeria a été diagnostiquée positive au Monkeypox. Le Nigeria Center for Disease Control ( NCDC) a, selon Guardian.ng confirmé la " circulation de la maladie avec 558 cas et huit décès dans 32 états de la fédération”. 

Les autorités sanitaires du Royaume Uni, apprend Mes vaccins.net, le patient avait récemment quitté le Nigeria. Le patient, ajoute le site spécialisé, suit des soins à l'Unité des maladies infectieuses du Guy's and St. Thomas' NHS Foundation Trust à Londres. Selon une synthèse épidémiologique sur la maladie rendue publique mardi 10 mai par le NCDC, il est indiqué que depuis septembre 2017, le Nigeria continue de signaler des cas sporadiques de la maladie. Selon ce centre, rapporte le média, 46 infections suspectes avaient été signalées entre le 1er janvier 2022 et le 30 avril 2022 au Nigeria. 

Le NCDC a indiqué que huit décès ont été enregistrés avec un taux de létalité (CFR) de 3,3% dans six États – à savoir Edo (deux), Lagos (deux), Imo (un), Cross River (un), FCT (un) et Rivières (une) – de septembre 2017 au 30 avril 2022.

Le Monkeypox (en Anglais) est une maladie rare, causée par le virus de la variole du singe (monkeypox) qui s’apparente au virus de la variole et entraîne une maladie semblable, mais moins sévère.

A lire aussi ...